Le restaurant Bassanova   バサノバ

Date de publication :
Bassanova

La devanture du restaurant Bassanova à Tokyo

Les ramen de Bassanova, prêtes à être dégustées

Les ramen de Bassanova, prêtes à être dégustées

Quand le rêve de ramen devient réalité

Comme son nom ne l'indique pas, Bassanova est un restaurant de ramen à Tokyo, lancé par Keiko Shimamoto, l'un des plus grands fans de ramen au monde !

L'histoire du restaurant Bassanova à Tokyo, c'est d'abord un personnage, Keiko Shimamoto , l'homme qui mange des ramen tous les jours, et ce depuis son plus jeune âge ! Il leur dédie même un blog : GoRamen!. Au vu du succès de ce dernier, il passe le pas et quitte son emploi de programmeur informatique pour réaliser son rêve : ouvrir un restaurant de ramen à Tokyo, le Bassanova. Il y propose sa propre vision des ramen, avec ses recettes qu'il a lui même mises au point. 

Spécialité au curry

Vous y retrouverez cette fameuse machine à commande : mettez votre argent, puis sélectionnez votre repas. Nous recommandons le ramen au curry vert, la spécialité du lieu. La recette originale étant assez épicée, n'hésitez pas à préciser au cuistot l'intensité souhaitée. La seule viande proposée est le porc.

Déco vintage

Et c'est parti pour la dégustation dans un décor plutôt original : tables argentées, sièges en plastique blanc, le tout accompagné de disco des années 1970. Avant de vous lancer, le serveur vous propose une serviette à accrocher à votre cou, sorte de bavoir pour adulte, ce qui s'avère très pratique ! Ceux qui ont déjà eu la chance de déguster des ramen comprendront.

Les prix restent très abordables, dans la tradition même des ramen, qui sont bon marché.

Lire aussi : Manger pas cher au Japon

Si le restaurant en lui-même, situé à une centaine de mètres de la station Shin-Daita, ne se trouve pas dans un quartier très vivant, il n'est qu'à un petit quart d'heure de marche du quartier plus huppé de Shimo-Kitazawa : parfait pour une petite promenade digestive !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs