Ryogoku Kokugikan   両国国技館

Date de publication :
Le Ryogoku Kokugikan, véritable sanctuaire du sumo à Tokyo.

Le Ryogoku Kokugikan, véritable sanctuaire du sumo à Tokyo.

L'arène de sumo Ryogoku à Tokyo

L'arène de sumo Ryogoku à Tokyo

Situé sur la ligne Toei Edo, le Ryogoku Kokugikan est très facilement accessible.

Le Ryogoku Kokugikan est très facilement accessible, par les lignes Toei Oedo et JR Sobu, arrêt "Ryogoku"

Le Colisée nippon

C'est au bouillonnant Ryogoku Kokugigan que vous comprendrez l'esprit du sumo. Situé à deux pas du Musée d'Edo-Tokyo, ce stade mythique peut accueillir jusqu'à 13 000 personnes. 

Le premier Ryogoku Kokugikan fut construit sous Meiji en 1909, alors que la popularité du sumo explosait dans la population japonaise. Le bâtiment actuel date de 1985 et abrite trois tournois de sumo (honbasho) dans l'année, s'étalant chacun sur deux semaines : le hatsu (nouvel an) basho en janvier, le natsu (été) basho en mai, et le aki (automne) basho en septembre.

Le matin et le milieu de journée sont calmes. Les quelques spectateurs présents suivent distraitement les combats des sumotori les moins expérimentés, bavardant devant une bière ou un bento achetés sur place. Aux environs de 15 heures, le Ryogoku Kokugikan d'Asakusa s'éveille. L'ambiance de l'arène s'électrise à mesure que les gradins se remplissent. Vers 16 heures, le stade est comble et se mue en une énorme marmite. Bière et saké échauffent les esprits. Les stars du sumo entrent alors en lice. 

Les zabuton s'envolent

Chaque combat ne dure que vingt secondes environ mais les spectateurs vivent, dans une ferveur fantastique, le drame fulgurant qui se joue sous leurs yeux. Le stéréotype du Japonais réservé vole en éclat. Des hommes se lèvent et s'époumonent en exhortations, des femmes exaltées célèbrent leurs champions, des spectateurs survoltés font voler leur zabuton (petit coussin japonais) à la fin des combats les plus intenses.

Il vous faudra absolument réserver si vous voulez assister aux combats du vendredi soir et du samedi soir, pendant lesquels les meilleurs sumos s'affrontent. Le bâtiment abrite également d'autres événements sportifs ou culturels le reste de l'année, notamment des tournois de boxe, de lutte professionnelle et des concerts.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Un spectacle inoubliable

Je reviens il y a quelques semaines à peine d'un tournoi de sumo et je suis plus qu'enchanté! Le sumo peut paraître un peu complexe pour les non initiés mais j'ai trouvé un site spécialisé qui explique tout : http://www.dosukoi.fr Si vous avez l'occasion d'assister à un combat de sumo foncez!

Vous êtes curieux ? allez-y !

Un événement à vivre pour ceux qui sont attirés par le Sumotori et les curieux ! Car moi la première fois, j'y suis allé sans de grandes attirances juste voir un peu + ce Japon qui surprend. Moi et mon frère avons étés bien surpris, l'ambiance été déjà bien installée quand nous sommes arrivés dans les gradins, et on s'est pris à crier le nom du favori ! Nous avons vu aussi la cérémonie de clôture à voir aussi. Pour nous c'est Hakuho Sho le meilleur…bon depuis il n'est plus yokozuna (rang élevé).