Le Suntory Hall   サントリーホール

Date de publication :
orgue_suntory_hall

L'orgue de la scène principale

Suntory_Hall_façade

La façade du Suntory Hall à Roppongi

Karajan_Keizo_saji

Keizo Saji et Herbert von Karajan

Herbert_von_Karajan_Platz_of_Ark_Hills,_Tokyo,_Japan

La place Herbert von Karajan amenant au Suntory Hall

Le temple de la musique classique

Situé dans le complexe administratif et commercial Ark Hills à Roppongi, le Suntory Hall rouvre ses portes après sept mois de travaux de rénovation. Surnommée le “coffre à bijoux acoustique” par Herbert von Karajan, cette première salle de concerts classiques de Tokyo, créée en 1986, entend bien attirer à l'horizon des Jeux Olympique de 2020 les touristes internationaux toujours plus nombreux dans la capitale.

La volonté philanthropique de Suntory

Créée à l'initiative de Keizō Saji (1919-1999), président de la firme Suntory, la salle de concert est inaugurée à l'automne 1986 dans le complexe Ark Hills comprenant bureaux, hôtels et restaurants. L'entreprise Suntory, société de fabrication et distribution de boissons fondée en 1899, n'a cessé au fil des décennies de développer en son nom des activités et services culturels et sociaux en suivant les préceptes de son fondateur, Torii Shinjiro (1879-1962). Pour celui-ci, il était essentiel de rendre quelque chose à la communauté et faire profiter tout à chacun des bénéfices de son entreprise. C'est d'ailleurs dans cet esprit que le Musée d'Art Suntory avait vu le jour en 1961.

La recherche de l'excellence

Le but pour le moins ambitieux de Keizō Saji est d'offrir la meilleure expérience de concert au monde à ses concitoyens. Pour cela, il bénéficie des conseils et du soutien du maestro autrichien de légende; Herbert von Karajan (1908-1989). La salle de concert principale du Suntory Hall offre aux musiciens et aux 2 000 spectateurs une expérience musicale et immersive grâce à son architecture en “vignoble”.

salle_prinipale_suntory_hall

La salle en "vignoble" entièrement rénovée

Les sièges entourent la scène et s'élèvent en rangées serrées telles les terrasses d'un vignoble. Cette salle enveloppante comprend également un majestueux et imposant orgue, conçu par l'entreprise autrichienne Rieger Orgelbau, particulièrement adapté au répertoire symphonique. Les réflexions et tests menés avec Herbert von Karajan ont amené le Suntory Hall à disposer d'une acoustique d'excellence devenant ainsi le point de référence des salles de concert internationales dans les années qui ont suivies.

Lire : Osaka Festival Hall

La rose bleue

Le Suntory Hall dispose d'une seconde salle, renommée en 2004 "Blue Rose", pouvant accueillir un peu plus de 400 spectateurs. Celle-ci fait référence à une réussite scientifique d'un programme de recherche du groupe Suntory dans le domaine des biotechnologies de pointe : la création d'une rose bleue ; chose que l'on tenait pour impossible jusqu'alors ! Dans le foyer, prenez le temps d'admirer les peintures et vitraux d'artistes japonais contemporains dont un immense et magnifique lustre de la designer Motoko Ishii.

Blue_Rose_APPLAUSE

La rose bleutée créée par Suntory

Une programmation de qualité

Depuis 2011, la salle de concert organise l'un des plus grands festivals de musique de chambre. L'édition 2017 se tiendra du 15 au 24 septembre et sera l'un des temps forts de la programmation de réouverture. Les grands ensembles professionnels de la région de Tokyo, les plus prestigieux orchestres et solistes internationaux se produisent sur les scènes du Suntory Hall ; celui-ci proposant chaque année plus de 600 représentations !


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs