Le sanctuaire Imado-jinja   今戸神社

Date de publication :

Le temple Imado-Jinja dédié au Maneki-neko.

Les chats sont omniprésents dans ce temple tokyoïte.

Sur les ema sont inscrits une multitude de voeux.

Le temple Imado Jinja porte bonheur aux couples.

Le sanctuaire Imado-jinja, pour l’amour du Maneki-neko

Le sanctuaire Imado-jinja est un sanctuaire shinto dédié au Maneki-neko, le félin porte-bonheur. On y vénère aussi Izanagi et Izanami censés porter bonne fortune aux couples.

Il arrive peu souvent que l’on tombe sur le sanctuaire Imado-jinja par hasard. En effet, il se niche dans un quartier résidentiel au nord-est de Tokyo, où très peu de voyageurs poussent leurs promenades.

Situé à proximité de la gare d’Asakusa, le sanctuaire Imado-jinja vaut pourtant le détour. Dédié au Maneki-neko, le chat porte-bonheur japonais, ce sanctuaire est bien moins connu que le renommé Gotoku-ji, rempli à ras bord de statuettes félines blanches à la patte levée.

Voir aussi : 10 choses à faire à Asakusa

Lieu de naissance du maneki-neko

Pourtant, la légende veut que le Maneki-neko soit né ici, à Imado-jinja, en 1063. En effet, une vieille femme et son chat vivaient ensemble à Asakusa. Trop pauvre pour garder son petit animal, elle du se résoudre à le vendre. Le jour où elle s’en sépara, il lui serait apparu en rêve en lui demandant de créer une statuette à son effigie, lui permettant de trouver le bonheur. La vieille dame obéit et vendit sa première statuette, puis une seconde, jusqu’à ce que son petit commerce connaisse un petit succès, qui permit de la sortir de la pauvreté. La baraka du Maneki-neko venait de naître.

À lire : Neko no hi, le jour des chats

Un sanctuaire dédié aux couples

Mais, en plus de vouer un culte au Maneki-neko, le sanctuaire Imado-jinja vénère Izanagi et Izanami, couple légendaire de la mythologie japonaise dont l’union aurait permis la création du monde. Le sanctuaire est donc particulièrement visité par les couples se souhaitant succès dans leur futur mariage. Ou par les célibataires afin de trouver l’amour.

Voir : 5 légendes japonaises célèbres

Dans ce temple, les diverses effigies des chats blancs sont bien évidemment très présentes. Au centre de l’enceinte, deux présentoirs permettent aux visiteurs souhaitant s’attirer la bonne fortune, d’y accrocher leur ema, petite plaque de bois, floquée à l’effigie de deux Maneki-neko, sur laquelle ils auront préalablement noté leur voeu.

Un temple très fréquenté des Japonais

Si le temple est peu connu des voyageurs, de nombreux Japonais se succèdent à longueur de journée dans une file rectiligne en direction du temple pour se recueillir et prier. Ils font sonner le suzu, sorte de clochette gigantesque. Après avoir déposé une offrande, souvent une pièce, les visiteurs s’inclinent deux fois, tapent deux fois dans leurs mains, puis s'inclinent de nouveau.

Hasard ou non, le temps Imado-jinja est le terrain de jeux d’une multitude de chats. Assis sous le grand cerisier ou confortablement installés auprès de leurs sosies immobiles à l’intérieur même du temple, ils sont partout. Pour le plus grand bonheur des visiteurs.

Lire : Les porte-bonheurs des temples japonais

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs