Okubo Koreatown   大久 コリアタウン

Date de publication :
La gare du quartier coréen d'Okubo à Tokyo.
Impossible d'aller à Okubo et d'éviter le phénomène K-pop, la pop coréenne.

Impossible d'aller à Okubo et d'éviter le phénomène K-pop, la pop coréenne.

Le barbecue coréen, kimbap, bulgogi ou encore bibimbap, toutes les merveilles que propose la cuisine coréenne se retrouvent à Shin-Okubo (Tokyo).

Le barbecue coréen, kimbap, bulgogi ou encore bibimbap, toutes les merveilles que propose la cuisine coréenne se retrouvent à Shin-Okubo (Tokyo).

Tokyo sauce Kimchi 

A deux pas du Kabuki-chô de Shinjuku, Shin-Okubo est le grand quartier coréen de Tokyo. Il est aujourd'hui pris d'assaut par les restaurants et les boutiques de K-Pop.

Parmi les 80 000 Coréens de la capitale, plus de 12 000 ont élu domicile dans le quartier de Shin-Okubo. Dès la sortie du métro du même nom, on ne peut pas se tromper : exit les kanjis, ici tout est écrit en hangeul (l'alphabet coréen).

Diasporas

A la différence de son cousin d'Osaka, Tsuruhashi, le Koreatown de Tokyo s'est formé dans les années 1980. Une période pendant laquelle le Japon avait ouvert ses portes à de nombreux étudiants en échange universitaire.

Le quartier voit bientôt apparaître restaurants et épiceries aux saveurs de la péninsule. Kimbap, bulgogi ou encore bibimbap, vous trouvez ici toutes les merveilles que propose la cuisine coréenne. A Shin-Okubo, le barbecue coréen est à l'honneur dans les restos : Tomato, Hankuh, Pungumu... Vous n'avez que l'embarras du choix.

Temple de la K-Pop

A partir des années 2000, l'intérêt croissant des Japonais pour la culture populaire coréenne - traduit par l'augmentation de l'exportation des drama et de la K-pop (pop coréenne) - a certainement contribué au développement du quartier. Repère des fans de K-pop, la longue rue Shin-Okubo dôri est envahie d'immenses posters des idoru ("idoles", les vedettes du cinéma ou de la tv nippone) les plus populaires.

On trouve dans les boutiques dédiées toutes sortes de produits dérivés à l'effigie du dernier boys band en vogue, comme par exemple Korean Grand Park, véritable supermarché dédié  la culture pop coréenne. C'est aussi le bon endroit pour trouver des librairies, vous exercer à chanter en coréen dans l'un des nombreux karaokés du quartier, ou expérimenter un Tokyo à bas prix : ici les bars, les restaurants, et les guest-houses (minbak en coréen) sont sensiblement moins onéreux qu'ailleurs dans la capitale.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs