Accueil > Tokyo > Shinagawa - 品川

Shinagawa
品川

Vue sur le pont levant de Shinagawa

Vue sur le pont levant de Shinagawa

La rivière Meguro dans le quartier de Shingawa

La rivière Meguro dans le quartier de Shingawa

La gare de Shinagawa

La gare de Shinagawa

Le Shinagawa-jinja

Le Shinagawa-jinja

Le sommet du Fujizuka du Shinagawa-jinja

Le sommet du Fujizuka du Shinagawa-jinja

L'Hara Museum dans le quartier de Shinagawa

L'Hara Museum dans le quartier de Shinagawa

Un petit poisson jaune de l'Epson Aqua Park

Un petit poisson jaune de l'Epson Aqua Park

Port de buildings

La première impression que donne l'arrondissement de Shinagawa est celle d'un quartier d’affaires impersonnel aux gratte-ciels innombrables. Ce n’était pourtant autrefois qu’un village de pêcheurs. Ce quartier rétro et moderne à la fois laisse, après sa visite, un drôle de sentiment.

La gare de Shinagawa (JR et Keikyû) fut la première gare urbaine du Japon. En octobre 1872 eut lieu l’ouverture officielle de la première ligne ferroviaire entre Tokyo et Yokohama, précédé en réalité en mai par le tronçon Shinagawa-Yokohama. Cette gare était alors au bord de la mer, ce qui paraît inimaginable aujourd’hui.

Les environs de l’embouchure de la rivière Meguro étaient appelés Shinagawa. C’était un village de pêcheurs devenu Shinagawa-juku. Première ou dernière des 53 stations du Tokaido, les voyageurs venus de province pouvaient s’y reposer, se laver et se changer avant d’entrer dans la ville d’Edo.

Il reste un peu de l’aspect de cette époque à dans la rue Kita-Shinagawa Shotengai, située près de la gare de Keikyû Kita-Shinagawa et qui reste la même rue commerçante d'autrefois. Des enseignes connues telles Maruya vendent des chaussures traditionnelles japonaises (geta, zori) sur mesure depuis 1865. 

Goûtez le shinagawa mochi de la  boutique de wagashi ou de la pâtisserie traditionnelle Kimuraya ouvert en 1892, vous serez surpris par son goût authentique.

Prenez ensuite la petite rue partant de la ligne ferroviaire Keikyû vers Shinagawa Fune Damari, le port : la présence de bateaux atteste de l’ancienne activité du port du village de pêcheurs. 

Quel contraste que cette ambiance nostalgique avec les immenses tours de verre en fond !

Mini Fuji

De l’autre côté de la ligne de train on trouve le Shinagawa-jinja, temple shinto fondé par Minamoto no Yoritomo en 1187. Ce temple rattaché à la famille Tokugawa possède à l’entrée un torii rare avec des sculptures en bas-relief de dragons montant et descendant. 

Leur Fuji-zuka est un mini Mont Fuji artificiel édifié en 1869. Il y en a plusieurs dans Tokyo mais celui-ci est le plus grand avec ses 15 mètres de hauteur. Il est en lien avec la croyance datant de l'époque d'Edo qui faisait du mont une montagne sacrée. Les gens rêvaient de s’y rendre mais ce n’était pas facile. Alors, au lieu de cela, on faisait l’ascension du mini-Fuji et on priait en regardant le vrai depuis son sommet...

Côté moderne de l'endroit : l'Hara Museum, qui permet de fuir le tumulte de la grande ville dans ce quartier résidentiel (15 minutes à pied, sortie Takanawa de la gare de Shinagawa). C'est un musée d’art contemporain à l’architecture remarquable. Il recèle une riche collection d’œuvres de grands artistes notamment Kusama Yayoi, Nara Yoshimoto, Andy Warhol, Jean-Pierre Raynaud, Sophie Calle…

C’était à l’origine la résidence privée d’Hara Kunizo (riche homme d’affaires japonais) construite en 1938 s’inspirant de l’architecture européenne du début de XXème siècle. 

N'oubliez pas, pour finir, de faire une pause dans le café de l’art pour déguster des gâteaux inspirés par l’exposition du moment, pour le plaisir des yeux et des papilles.

Visite du mardi au dimanche, 1100円

Expositions aquatiques

Retour vers la gare de Shinagawa pour aller à l’Epson Aqua Park (2 minutes à pied depuis la sortie Takanawa puis se rendre dans l’hôtel Prince). C’est un aquarium du futur en plein centre de Tokyo. Les expositions aquatiques changent régulièrement de thème, avec spectacles de dauphins, manèges, des mises en scène de haute-technologie, la fusion de l’image et de la lumière créent une ambiance futuriste. 

Tous les jours de 10 heures à 22 heures. Tarifs : +16 ans : 2200円, de 6 à 15 ans : 1200円, 4 et 5 ans : 700円.

Enfin terminez sur le Nihondô Kampo Museum (sortie Takanawa 3 minutes à pied), musée de la médecine Kampo (science japonaise dérivée de la médecine chinoise à base de plantes) pour tout savoir sur cet art. On y découvre des expositions de plantes, leurs utilisations et leurs effets. À tester aussi le restaurant avec spécialités Kampo, effet "detox" garanti ! 

Entrée gratuite, tous les jours de 11 heures à 23 heures.

Pour les amateurs de ramen, rendez-vous à Shinatatsu (à 1 minute de la sortie Takanawa) restaurant dans lequel sept grands chefs du ramen de tout le Japon.

Shinagawa n’est donc pas seulement qu’un quartier d’affaires impersonnel …



1 note de 5

Tous les articles sur Tokyo

Promenades & excursions
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.