Accueil > Tokyo > Shinjuku - 新宿

Shinjuku
新宿

La Shinjuku Park Tower

La Shinjuku Park Tower, haute de 235 mètres a servie de décor pour le film Lost in Translation.

Avec ses néons et sa frénésie, Shinjuku est un quartier qui vit aussi bien le jour que la nuit.

Avec ses néons et sa frénésie, Shinjuku est un quartier qui vit aussi bien le jour que la nuit.

En dépit des grandes artères, Shinjuku dispose aussi d'étroites ruelles où s’amoncellent les bars et les petites restaurants.

En dépit des grandes artères, Shinjuku dispose aussi d'étroites ruelles où s’amoncellent les bars et les petites restaurants.

Le Shinjuku Gyoen regroupe trois styles de jardin: à l'anglaise, à la japoansie et à la française

Le Shinjuku Gyoen regroupe trois styles de jardin: à l'anglaise, à la japoansie et à la française.

Vingt-quatre heures sur vingt-cinq

« Jusqu’à Shinjuku où tu m’attends
Secouée tout de long La ligne Odakyû
Est ma route de la Soie »

TAWARA Machi in L’Anniversaire de la salade

Autrefois résidentiel, le quartier palpitant de Shinjuku, dominé par l’hôtel de Ville, un impressionnant édifice, une sculpture de granit et de verre dessinée par le célèbre architecte TANGE Kenzo (1913-2005), concentre gratte-ciel et grands magasins. Shinjuku donne le vertige, mais pas seulement pour ses architectures… Le quartier bat sans cesse la chamade au fil des trains et des rasades jusqu’à plus soif.

Emporté par la foule, chacun dans la journée peut faire ses emplettes, aller à la grande librairie Kinokuniya-shoten, chercher la bonne affaire dans un grand magasin, trouver un objet pratique et improbable à Tokyu Hands, dénicher un CD de jazz introuvable en Europe.

Plus de deux millions de passagers empruntent quotidiennement la gare de Shinjuku. De Takashimaya Times Square, la scène permanente des trains s’entrecroisant semble sortir d’un film d’OZU Yasujiro (1903-1963). Un spectacle grandeur nature toujours en mouvement. Se frotter au bouillonnement de ce nœud ferroviaire, succomber aux cascades de néons, boire une bière un jour d’été sur les toits du grand magasin Keio, se promener dans le jardin de Shinjuku, l’un des parcs les plus importants de la capitale, se perdre dans Kabukicho et le Golden Gai où des bars, souvent sous le contrôle d’une mama san, se touchent les uns les autres dans des ruelles peu éclairées, seul Shinjuku permet cette aventure plurielle. L’Albatross, bar élégant et mystérieux, et l’izakaya Alps, où il est bon de grignoter, invitent les couche-tard à voyager au bout de la nuit. Car ce quartier des affaires se métamorphose quand le soleil s’éclipse. Les salary men laissent place aux bambocheurs qui parfois sont les mêmes. Mais cela est une autre histoire…

Un bonheur urbain et pourtant, pour son Blade Runner (1982), le cinéaste britannique Ridley Scott, imaginant un inquiétant Los Angeles en l’année 2019, s’est inspiré de Shinjuku.


Moyenne de 4,6 pour 3 notes

Tous les articles sur Tokyo

Promenades & excursions
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.