Some no Komichi   染めの小道

Date de publication :
Des tissus par millier

Des tissus par millier

Le festival de la teinture de kimono à Tokyo

Organisé tous les ans dans le quartier de Nakai au nord de Shinjuku, Some no Komichi est un festival qui ravira les amateurs de beaux tissus. Et pour cause, avec ses dizaines de pièces teintées qui flottent au-dessus de la rivière Myoshoji, il met en avant le savoir-faire des maîtres teinturiers du quartier ! Un spectacle bucolique, qui renvoie à l'époque où Tokyo faisait partie des trois plus grands centres de teinture de kimono du Japon.

Nakai, le quartier de la teinture

Très prisé sous Edo (1603-1868) pour le travail de ses artisans, Nakai est un petit quartier encore empreint de son passé glorieux. Boutiques de kimonos, musées, ateliers de teinture, ce quartier de Tokyo est encore aujourd'hui réputé pour la beauté de ses tissus.

L'art traditionnel de la teinture

L'art traditionnel de la teinture

Il faut dire que son histoire est liée de près à celle de la teinture japonaise !

Alors que les vêtements en coton ont commencé à remplacer les kimonos de soie après la Deuxième Guerre mondiale, les amateurs de tissus traditionnels se sont efforcés de reconstruire les ateliers de la capitale qui avaient été détruits lors des bombardements. Et c'est à Nakai que la plupart d'entre eux ont élu domicile.

Situé entre la rivière Kanda et la rivière Myoshoji, Nakai est une place de choix pour les maîtres teinturiers qui peuvent profiter des courants de la ville pour rincer leurs tissus tout juste teintés.

Une habitude qui est restée ancrée tardivement dans la profession, puisqu'il était encore possible dans les années 1960 de voir les artisans travailler le long de la rivière Myoshoji.

Aujourd'hui, l'âme du quartier vit encore aux couleurs de la teinture. Et bien que la plupart des 300 ateliers qui occupaient l'espace a fermé, certains descendants de cet art délicat ont réussi à préserver ce savoir-faire ancestral. Un savoir-faire qu'ils exposent aux yeux de tous à la fin du mois de février, lors du Some no Komichi.

Des tissus de 14 mètres suspendus le long de la rivière Myoshoji

Afin de rendre hommage à l'art qui lui a donné ses lettres de noblesse, Nakai a vu les choses en grand.


Pendant 3 jours lors du dernier week-end de février (vendredi à dimanche), plus de 50 tissus de 14 mètres de long sont suspendus au-dessus de la rivière Myoshoji ! Des nuances de couleurs, qui viennent alors égayer le quartier pâli par l'arrivée de l'hiver.

La rivière Myoshoji est remplie de tissus !

La rivière Myoshoji est remplie de tissus !

La mise en beauté de ce dernier se poursuit d'ailleurs sur les rives où de jolies œuvres d'art posées au bord de l'eau viennent ajouter leur touche de couleur au décor, tout comme les noren (panneaux en tissu présents au-dessus des portes des enseignes) des magasins spécialement conçus pour l'occasion.

Les magasins du quartier de Nakai revêtent leurs plus beaux noren

Les magasins du quartier de Nakai revêtent leurs plus beaux noren

À noter enfin que les artistes en herbe pourront eux aussi s'essayer à la teinture, puisque plusieurs petits ateliers sont organisés pour les visiteurs à l'école primaire de Nakai et au musée de la teinture Some-no-Sato Futaba-en.

Pour quelques yens seulement, vous pourrez alors repartir avec votre propre création, un petit mouchoir réalisé à partir de pochoirs et d'encre. Âmes artistiques, laissez-vous tenter !

Laissez parler votre esprit créatif !

Laissez parler votre esprit créatif !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs