Accueil > Tokyo > Takarazuka, la revue féminine - 宝塚歌劇団

Takarazuka, la revue féminine
宝塚歌劇団

La rose de versailles

La Rose de Versailles est LE grand succès du répertoire de Takarazuka.

Le grand théâtre Takarazuka

Une scène qui ne désemplit jamais.

La pièce Napoléon

L'actrice Reon Yuzuki incarne un Napoléon comme on en a jamais vu.

Une pièce de Takarazuka

Takarazuka s'attaque à tous les genres : littérature japonaise et européenne, cinéma, manga, musical etc.

Grâce, beauté et modestie

Fondée en 1914 par l’industriel Ichizo Kobayashi, Takarazuka est une revue 100% féminine devenue une institution nationale pour les Japonais et un spectacle hors du commun.

Les femmes au pouvoir

Takarazuka a la particularité d’être une revue féminine qui ne compte que des actrices célibataires, et ce même pour jouer des rôles d’hommes. Originaire de la ville de Takarazuka, d’où elle tire son nom, la revue est devenue avec le temps le pendant féminin du théâtre Kabuki, une référence incontestée de la scène japonaise.

La compagnie est composée de quatre troupes : Lune, Neige, Etoile et Fleur, plus deux troupes annexes : Senka (pour les vétérans) et Nouveau Senka (pour les jeunes espoirs). Devenir une danseuse de Takarazuka est l’un des rêves des petites filles japonaises. Elles espèrent entrer dans son école de danse, qui dispense une formation spartiate, dans le but de devenir l'un des 420 membres de la compagnie et voir ainsi son avenir assuré. Les têtes d’affiche deviennent automatiquement des stars de la télé et du cinéma. Seule une poignée réussira.

Beautés androgynes et féminisme

Les stars de Takarazuka sont sans conteste les otoko-yaku, les actrices de rôles masculins, dont la beauté androgyne soulève l’enthousiasme des hommes comme des femmes. Elles partagent l’affiche avec la musume-yaku, le rôle principal féminin.

La revue est très active : elle possède sa chaîne de télé et ses magazines et produit de nouvelles revues chaque année. À noter, depuis 2013, le succès de Napoléon, l’aventure romantique d’un Bonaparte aux traits particulièrement fins. Mais c'est la Rose de Versailles qui, dans les années 70, a fait de Takarazuka l'institution qu’elle est aujourd'hui. Adaptation d’un manga centré sur la reine Marie-Antoinette, la pièce est le résumé de l’esprit Takarazuka : romance et féminisme revendiqué. La plupart des pièces revisitent ainsi les classiques japonais mais aussi de la littérature, des musicals américains, du cinéma et même du manga.

Un succès sans cesse renouvelé

Les représentations du Takarazuka font toujours salle comble. Il vous faudra réserver par Internet vos places à l’avance afin de profiter du spectacle. Les représentations à Tokyo ont lieu au Grand Théâtre, installé à côté de l’hôtel impérial dans le centre de la ville.

La revue Takarazuka est sans doute un des spectacles à tenter au Japon avec le Kabuki ou le , un élément à part entière de la culture japonaise contemporaine.

Tous les articles sur Tokyo

Promenades & excursions

Takarazuka, la revue féminine
宝塚歌劇団

Adresse :

1 Chome-1-1-3 Yurakucho

Chiyoda, Tokyo 100-0006

Téléphone :

03-5251-2001

Horaires :

10h00-18h00

Prix :

Variables en fonction des sièges, entre 3500 et 7500 yens.

Accès :

Dans les environs immédiats de la station Hibiya (lignes Mita, Hibiya ou Chiyoda). On encore de 5 à 10 minutes à pied depuis les stations Ginza, Kasumigaseki ou Yurakucho.

Site web: http://kageki.hankyu.co.jp/english/index.html

Et aussi ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.