Accueil > Tokyo > Takeshita dori : la ruelle jeune et déjantée - 竹下通り

Takeshita dori : la ruelle jeune et déjantée
竹下通り

La ruelle Takeshita Dori à Harajuku

La ruelle Takeshita Dori à Harajuku.

Les multiples magasins de la ruelle Takeshita

Les multiples magasins de la ruelle Takeshita.

Entre 100 et 500 yen, vous devriez trouver votre bonheur pour presque rien au Daiso Harajuku.

Entre 100 et 500 yen, vous devriez trouver votre bonheur pour presque rien au Daiso Harajuku.

Le quartier branché d'Harajuku est le berceau des modes vestimentaires les plus improbables.

Le quartier branché d'Harajuku est le berceau des modes vestimentaires les plus improbables.

Un perpétuel carnaval

Takeshita dori : plus de 300 mètres de délire visuel, de foule bigarrée, costumée, grimée, aux cheveux colorés, décolorés ; de boutiques vintage, avant-gardistes ou de cosplay. Vitrine de la jeunesse japonaise déjantée, anticonformiste et tendance, la rue Takeshita est devenue incontournable. Pour une expérience encore plus intense, allez-y le week-end !

Les passants font le show

En plein cœur du quartier branché de Harajuku, à quelques enjambées du grand sanctuaire shinto Meiji-jingu, juste en face de la gare JR Harajuku, la célèbre rue piétonne Takeshita Dori attire depuis plus de 30 ans les ados japonais qui aiment s’y promener en tenue excentrique. On y croise des jeunes filles qui serrent leur nounours dans leurs bras tout en renouvelant leur garde-robe, des lolitas, des gothiques, des vampires, des jeunes hommes déguisés en jeunes filles et vice-versa, des soubrettes et des mariées, et bien d’autres personnages encore. Ici, l’extravagance est le maître-mot.

Plus d’une centaine de commerces

Côté boutiques, le choix est éclectique. Des vêtements gothiques, rock, hip-hop, ou "rétro-punk" en passant par les incontournables uniformes scolaires, c’est le paradis du cosplay (déguisements). Pour les street fashionistas, Wego est un passage obligé. Pour un prix modique, on peut y acquérir toute la panoplie "à la Harajuku" d’une adolescente japonaise. Même si ce n’est pas votre style, allez-y pour l’ambiance. Ici, vous êtes au cœur de la street fashion !

Les modes vont et viennent, la boutique ACDC Rag est restée. Les chanteuses du célèbre groupe AKB48 vont y faire leurs emplettes ; ou mieux, y vendent parfois leurs tenues de concert. On y trouve tout ce qu’il faut pour le cosplay, des tenues de gothique lolita à celles de punk ou de style kawaii (mignon).

Enfin, encore un incontournable : la boutique Milk fait le bonheur des lolitas depuis bientôt 45 ans. Une visite s’impose !

Les accessoires ne sont pas en reste

Accessoires et bijoux fantaisie, objets de pacotille, personnages en peluche et autres goodies s’achètent à tout petit prix au temple du gadget : The World Connection. Les idols (chanteuses à la mode) ne sont pas en reste avec des boutiques proposant leurs photos et toute sorte de produits dérivés. Enfin, dans un mélange des styles typiquement japonais, on trouve à côté des boutiques les plus loufoques et les plus branchées le magasin Daiso 100 yens shop (magasin tout à 100 yens), comme dans les quartiers populaires ou les villes de banlieue.

Cafés et fast-food accueillent les visiteurs assoiffés ou affamés, mais sont à l’image de la rue : bondés. Le célèbre Marion Crepes, installé à Harajuku depuis 1976, devenu lui-même emblématique, ne désemplit jamais.

Tous les articles sur Tokyo

Promenades & excursions

Takeshita dori : la ruelle jeune et déjantée
竹下通り

Accès :

Gare JR Harajuku sur la ligne Yamanote

Station de métro Meiji-jingumae sur la ligne Chiyoda

Et aussi ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.