Temple Kanei-ji   寛永寺

Date de publication :
A côté du musée national de Tokyo, à Ueno, le temple bouddhique Kanei-ji recèle les sépultures de six shoguns.

A côté du musée national de Tokyo, à Ueno, le temple bouddhique Kanei-ji recèle les sépultures de six shoguns.

La demeure éternelle des shôguns

Repérable à sa pagode à cinq étages, le Kaneiji veille sur les sépultures de six shôguns Tokugawa.

Situé à la gauche du musée national de Tokyo au sein du parc d’Ueno, le temple bouddhique Kaneiji appartient à la secte ésotérique Tendai, fondée au Japon en l’an 805 sur le mont Hiei, situé près de Kyoto. Attirant de par sa pagode, il mérite que l’on s’intéresse de plus près à son cimetière. Y sont ainsi enterrés six des quinze shôguns Tokugawa ayant régné sur le Japon durant l'ère Edo (1603-1868). 

A son apogée, ce temple était le plus grand lieu de culte bouddhique du Japon et comptait une trentaine de bâtiments. Pour notre malheur, un incendie puis les bombes de la Seconde Guerre Mondiale n’ont laissé que le bâtiment principal et la pagode, toutefois particulièrement charmants lors de la floraison des cerisiers.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs