The Womb   ウーム

Date de publication :
Les décibels et les néons témoignent de la démesure qui règne dans la boite de nuit The Womb à Shibuya.

Les décibels et les néons témoignent de la démesure qui règne dans la boite de nuit The Womb à Shibuya.

Décibels et démesure

Shibuya, la nuit. Les néons déversent leur lumière froide sur une longue file d'attente. Pas de signe ni de pancarte, mais un portail en métal derrière lequel se cache cette discothèque tokyoïte.

Quatre étages attendent l’envolée des oiseaux de nuit dans cette cathédrale du clubbing. La nef centrale du Womb (littéralement le ventre, les entrailles) est une salle immense au plafond indiscernable. L’idole du lieu est une boule disco géante, la plus grande du monde, véritable astre focalisant les regards embués des danseurs.

Ce gigantisme déteint malheureusement sur les prix. Avec 3000 yens pour l'entrée et 1500 yens pour un verre, la soirée, au fil des heures et des rencontres, devient vite dangereuse pour vos finances.

Une installation sonore de très bonne qualité diffuse une musique qui, elle, en manque parfois. Principalement electro, techno et drum & bass, la programmation est efficace mais sans originalité.

Mauvaise nouvelle pour les jeunes noctambules et resquilleurs occasionnels : les contrôles à l'entrée du club sont très strictes. Il faudra montrer patte blanche et papiers d'identité prouvant vos vingt années sonnées pour pénétrer dans l'antre de la fête. 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs