MORI Building Digital Art Museum: EPSON TeamLab Borderless   森ビル デジタルアート ミュージアム:エプソン チームラボ ボーダレス

Date de publication :
MORI Building Digital Art Museum

MORI Building Digital Art Museum

Le premier musée du collectif TeamLab Borderless à Tokyo

Ouvert le 21 juin pour célébrer le début de l'été, le MORI Building Digital Art Museum est le dernier bijou de TeamLab, un collectif artistique japonais qui ne cesse de gagner en popularité. Avec ses 10 000m² de surface, le premier musée dédié à l'art digital de Tokyo révolutionne le monde des jeux de son et lumières !

Une équipe passionnée

L'équipe TeamLab Bordeless a été créée au Japon en 2001 par l'ingénieur Toshiyuki Inoko. Collectif artistique venu d'Asie, TeamLab est composé de 40 artistes de talent aux profils très diverses. Ingénieurs, designers, graphistes, architectes, ou encore artistes issus du monde de l'audio-visuel, ayant tous en commun une passion dévorante pour l'art numérique qui a donné naissance à plus d'une centaine de projets à travers le monde depuis l'année de la création du collectif.

Leur concept ? Montrer que le monde n'a pas de limite ! Une idée originale qui a abouti cette année au premier musée d'art digital de Tokyo à Odaiba.

Venez découvrir la cascade numérique du musée

Venez découvrir la cascade numérique du musée

10 000 m² de prouesses numériques

Construit à Odaiba dans un entrepôt de 10 000 m², le MORI Building Digital Art Museum est un musée un peu particulier. Sur deux étages, c'est sans plan et sans lumière que vous devrez trouver les différentes salles cachées qui composent le musée. Et pour cause : chaque salle est une œuvre d'art à elle toute seule !

Voir aussi : Odaiba, vingt mille lieux sur les mers

Des lapins sautillent le long des murs

Des lapins sautillent le long des murs

Organisé autour de deux salles principales, le premier étage est une véritable ode à la nature. Fleurs qui bougent au fil des saisons numériques, animaux en 2D qui déambulent le long des couloirs, et cascade murale où eau, fleurs et kanjis coulent à l'unisson, c'est dans cet univers coloré que se cachent une dizaine de pièces ayant chacune leur propre univers.

De la toile d'araignée géante en cordage sur laquelle on peut s'allonger pour admirer un monde psychédélique, en passant par la salle aux lanternes et le ciel vertical dont on peut contrôler le temps, c'est avec des yeux d'enfant que les visiteurs iront à la découverte du premier étage du musée.

La salle météo du futur: un ciel du sol au plafond

La salle météo du futur: un ciel du sol au plafond

Des lanternes par milliers

Des lanternes par milliers

Les visiteurs semblent au rendez-vous

Les visiteurs semblent au rendez-vous


Beaucoup plus interactive, la deuxième partie de ''l'exposition'' a pour thème l'univers et la création du monde. Articulé autour d'une salle représentant la galaxie, ce dernier espace se compose de plusieurs petites chambres où vous pourrez tour à tour modifier l'aménagement d'une ville, faire exploser une étoile, ou encore faire de l'accrobranche dans une forêt lumineuse après vous être repéré dans un labyrinthe d'ampoules géantes !

Avoir le monde à ses pieds

Avoir le monde à ses pieds

Sautez pour donner naissance à une étoile

Sautez pour donner naissance à une étoile

Un labyrinthe lumineux spécialement pour les enfants

Un labyrinthe lumineux spécialement pour les enfants

Les ampoules géantes du musée

Elles changent de couleurs toutes les 5 secondes

À noter enfin que le Digital Art Museum est une attraction idéale pour toute la famille, puisque le musée comporte également des salles spéciales pour les tous petits.

À lire : Tokyo, les robots sont dans la ville

Un concept entre technologie et philosophie

Pour réaliser ce projet, pas moins de 470 projecteurs et de 520 ordinateurs ont été mobilisés. Derrière cette prouesse numérique, se cache en réalité une conception philosophique : montrer que la technologie peut devenir art, et que l'homme vie en harmonie avec le monde qui l'entoure.

Véritable fil conducteur de l'exposition, la nature est omniprésente dans le musée. Et que ce soit par les fleurs, les animaux ou la formation de l'univers, de nombreuses thématiques abordées par le collectif nous rappelle que la vie se trouve dans toute chose sur notre belle planète. Et même au bout des doigts de l'Homme, qui arrive à la modéliser par ordinateur pour donner naissance à de fantastiques œuvres digitales !

Homme, Nature, Technologie, tout est lié à l'intérieur du musée qui se présente alors comme un tout, un monde sans limite.

Des salles cachées à n'en plus finir

Des salles cachées à n'en plus finir

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs