La Tour de Tokyo   東京タワー

Date de publication :
Avec son rouge éclatant et son allure de tour Eiffel, la tour de Tokyo est l'un des symboles de la capitale nippone

Avec son rouge éclatant et son allure de tour Eiffel, la tour de Tokyo est l'un des symboles de la capitale nippone

La Tokyo Tower, emblème de la capitale japonaise

Plus haute, plus légère, plus colorée... La Tour de Tokyo se voulait à sa création comme une version modernisée de la tour Eiffel. Comme la dame de fer, sa sœur cadette est un "must see" de la capitale et l'un de ses plus beaux points de vue. Elle est maintenant devenue le symbole de la capitale.

Devenue le symbole de la ville, la tour de Tokyo est située dans le quartier de Minato, en plein cœur de la capitale nippone.

L'histoire de la Tour de Tokyo

Inaugurée en 1958, la construction de la Tour de Tokyo coïncide avec ce que certains appellent le "miracle" économique japonais. La Tour de Tokyo, ou Tokyo Tower, symbolise la régénération spectaculaire du Japon après-guerre. Ses apparitions récurrentes dans les kaijules films de monstres très en vogue dans les années 1950, contribuent à son implantation dans l'imaginaire collectif nippon. Détruite fictivement par les GodzillaMothra (la phalène géante) et autres King Kong dans les films, la Tour de Tokyo reste un moyen des plus efficaces pour planter un décor tokyoïte.

Réalisée dès 1957 par l'architecte Tachū Naitō, la tour de Tokyo mesure 332,6 mètres de haut : elle est ainsi plus grande que sa sœur parisienne. Elle ne pèse "que" 4000 tonnes, contre les 10 000 de la Tour Eiffel. L'acier qui la constitue provient en partie de chars américains endommagés durant la Guerre de Corée. Elle a bien entendu été conçue pour résister à de violents séismes mais aussi aux vents des typhons.

tour de Tokyo

La tour de Tokyo

Avec sa belle robe rouge et blanche, elle se repère de loin parmi les buildings. La teinte de peinture utilisée est en fait du orange international (le même que pour le Golden Gate Bridge) de San Francisco), du fait des règles de sécurité aérienne. De loin, cette teinte orange très foncée passe pour du rouge...

Dès sa construction, elle a été pensée pour être une tour radiophonique, à la base uniquement pour la NHK. Aujourd'hui, elle transmet toujours 9 signaux de télévisions et 5 de radios. Même si elle a aujourd'hui été surpassée par la très moderne Tokyo SkyTree et ses 634 mètres de haut, la Tour de Tokyo reste un emblème et un bon point de vue pour admirer les buildings de la ville.



Les illuminations de la Tour de Tokyo

La Tour de Tokyo est illuminée la nuit, et change de couleurs selon les saisons. En hiver, elle est éclairée en orange, puis, à partir de juillet, elle est éclairée en blanc. Cependant, depuis l'entrée du Japon en 2019 dans l'ère Reiwa, elle profite aussi d'un tout nouvel éclairage, intitulé sobrement "Voile de diamant". 268 LED colorées sont installées sur 17 étages. Elles changent de couleur individuellement pour un nombre infini de combinaisons.

Ce nouvel éclairage est visible les vendredis et samedi de 20 heures à minuit, et ses couleurs varient selon le mois de l'année. Durant les vacances ou à l'occasion d'événements spéciaux (nouvel an, hanami... etc) des thèmes spécifiques sont appliqués.

Visiter la Tour de Tokyo

La tour dispose de deux étages accueillant des observatoires panoramiques, le premier à 150 mètres, le second à 250 mètres.

La première plateforme peut s'atteindre via un ascenseur, ou en gravissant les 600 marches pour les plus sportifs... C'est ici que vous pourrez vous tenir sur le fameux plancher de verre, qui permet d'admirer le sol à 145 mètres sous vos pieds. Sujets au vertige, s'abstenir !


La seconde plateforme, la plus haute, (le "Top Deck"), a été rénovée durant deux ans et a réouvert en 2018. Elle est située juste sous l'antenne de la tour.

tour de Tokyo

La Tour de Tokyo au crépuscule

tour de Tokyo

Le Zojo-ji et la Tokyo Tower

tour de Tokyo

Vue depuis la Tour de Tokyo

Durant la rénovation, de nombreux miroirs et éclairages LED ont été installé, pour donner un effet "vaisseau spatial" typiquement japonais. 
Il faut savoir que la visite du Top Deck doit obligatoirement faire suite à une réservation, soit prise en avance sur le site internet (tarif adulte 2800 yens, 23€), ou bien directement sur place (3000 yens, soit environ 25€). Les visites partent toutes les 15 minutes.

Enfin, choisissez de préférence une belle journée pour la visite. Par temps clair, il est en effet possible de voir au loin le mont Fuji.

Ceux qui n'aiment pas la hauteur pourront se consoler au rez-de-chaussée une visite de l'aquarium géant, des boutiques de souvenirs et des salons de thé, ainsi qu'un centre commercial ("Foot Town") qu'accueille la base de la Tour de Tokyo. En 2015 y a aussi été installé le premier parc d'attraction dédié à One Piece.

Non loin de la Tour de Tokyo, nous vous conseillons de rendre visite au temple Zojo-ji qui s'affiche volontiers en photo à côté de la célèbre tour.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

parfet

grace a vous je vais allerla tour de tokyo