Tsukimi, les yeux dans les cieux   月見

Date de publication :
La lune à travers les feuilles d'un érable

L'observation de la lune marque le début du kôyô, rougissement des feuillages à l'automne

Quelques dango pour le tsukimi

Les dango, sortes de pâtisseries en pâte de riz, enfoncés par trois sur une brochette, sont des plats typiques du tsukimi

Des burgers pour le tsukimi

Mac Donald's sort tous les ans des burgers aux œufs et à la sauce teriyaki à l'occasion du tsukimi

Une table dressée pour le tsukimi

Le tsukimi ets associé avec la fête des moissons, une table d'offrande à la nature est donc dressée pour la remercier de ses bienfaits.

Clair de lune

Ancienne tradition chinoise, le tsukimi est à la fois une fête agraire et un moment contemplatif dédié à l'astre lunaire.

Le tsukimi est une fête qu'on célèbre plutôt en famille ou entre amis. Les Japonais se réunissent pour observer la lune (tsuki : lune ; mi : regarder) et déguster des friandises d'automne, comme les dango, des mochi en forme de lapins, ou des châtaignes, et ainsi célébrer la fin des moissons (d'où son autre nom jugoya, ancienne fête des moissons célébrée à la mi-août). Les mochi tiennent une place toute particulière dans cette fête puisqu'une croyance populaire asiatique veut que, vus depuis la terre, les aspérités de l'astre lunaire représentent un lapin battant le mochi.

En grande pompe

A la fois fête agraire et moment contemplatif, comme les Japonais les affectionnent (l'observation des fleurs de pruniers, et surtout de celles de cerisiers), le tsukimi est notamment célébré dans nombre de temples et sanctuaires. Même les grandes chaines de fast food comme Mac Donald's commercialisent pour l'occasion des hamburgers et autres plats agrémentés d’œufs, symbolisant la lune.

En 2014, le tsukimi tombe le 8 septembre (le soir du 15e jour du huitième mois lunaire), mais il est bien souvent fêté plus tard dans le courant du mois. Guide Japon vous propose une sélection de sites d'où admirer la lune à la japonaise :

Kyoto

  • Dans le jardin Shinsen-en au château Nijo de Kyoto, les visiteurs peuvent venir contempler la lune depuis un bateau pour 700 yen (limité à 150 personnes)

Dimanche 7 septembre (à confirmer) de 18h00 à 20h30, entrée gratuite, en métro : ligne Tozai, arrêt "Nijojo-mae".

  • Au Taizo-in dans le complexe de temples du Myoshin-ji assister à la cérémonie du thé ou dîner (9000 yen, sur réservation) en contemplant la lune éclairant le jardin, le tout accompagné de musique japonaise traditionnelle.

Lundi 8 et mardi 9 septembre, entrée gratuite, à partir de 18h, Tél. +81 75 463 2855, en train : JR ligne Sagano, arrêt "Hanazono".

Tokyo

  • A Shishigaya, près de Tokyo, une bâtisse datant de l'ère d'Edo vous replongera dans l'ambiance du Japon médiéval. Le plus : les allées du parc qui l'entourent illuminées de taketoro, lanternes de bambou. Des dango et autres petits plats de saison seront aussi vendus en musique (démonstrations de koto). 

Le 20 septembre, entrée gratuite, le nombre de places est limité, il faut donc arriver plutôt tôt, en train : ligne Tokyu Toyoko, arrêt Okurayama.

  • A la Tour de Tokyoqui ouvre exceptionnellement les portes des escaliers extérieurs la nuit (qui ne sont d'habitude accessibles que le week-end), entrée gratuite. La tour Roppongi Hills ouvre aussi aussi les observatoires Sky Deck et Tokyo City View pour le tsukimi.

Le 22 septembre, entrée gratuite, à partir de 18h, en métro : ligne Hibiya, arrêt Roppongi, sortie 1C.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs