Ura-Harajuku   裏原宿

Date de publication :
Cat Street - Ura-Harajuku

Cat Street - Ura-Harajuku

Cat Street - Ura-Harajuku

Cat Street - Ura-Harajuku

Boutique dans Ura-Harajuku

Boutique dans Ura-Harajuku

Les ruelles cachées de Harajuku

Ura-Harajuku est un ensemble de petites rues commerçantes, surtout piétonnes, qui se sont développées en parallèle de la grande Ometesando et de la surexcitée Takeshita-dori. Ces ruelles contrastent avec leurs voisines surtout par leurs petites boutiques indépendantes et leurs restaurants.

Le coeur battant de la mode de Tokyo

L’histoire d’amour entre le quartier Harajuku et la mode commence à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale. À l’époque, l’archipel étant sous occupation américaine, les jeunes japonais ont eu pour la première fois accès à la culture et à la mode occidentale. Curieux des différences culturelles évidentes et des produits occidentaux entrés dans le pays, ils en ont rapidement adopté certains aspect.

Et c'est à Harajuku que des designers et artistes ont alors décidé de s’installer. Harajuku est alors petit à petit devenu, dans de nombreux esprits, le coeur de la mode de Tokyo.

La véritable culture fashion de Harajuku se trouve aujourd’hui mieux dans les ruelles connues sous le nom de Ura-Harajuku, ou Urahara en abrégé. Plus que dans les très populaires rues voisines Takeshita-dori et Omotesando, les "Champs-Elysées japonais", c’est là-bas que la mode japonaise se réinvente tous les jours. 

Takeshita dori

Takeshita dori

Harajuku

Harajuku

Harajuku

Harajuku

Omotesando, Harajuku

Omotesando, Harajuku

La Cat Street et ses soeurs

Cat Street est une rue piétonne reliant les quartiers de Shibuya et d'Harajuku. Bordée principalement de magasins de vêtements indépendants et de petits cafés, c’est le lieu de prédilection des jeunes branchés de Tokyo. 

La Cat Street s'étend sur environ 1.25 kilomètres perpendiculairement de chaque côté de l'Omotesando. Bien que des boutiques de luxes gagnent de plus en plus de terrains sur la rue, c'est toujours le lieu principal où les adolescents vêtus de manière originale vont faire du shopping à Tokyo. 

Il y a dans Cat street et les ruelles aux alentours, un grand nombre de magasins de seconde main et de friperies mais aussi de boutiques de vêtements tendances. Vous y trouverez même du street art, fait un peu rare au Japon. C’est un endroit idéal pour rencontrer la culture hipster japonaise à Tokyo. 

Elles sont aussi beaucoup plus calmes que les rues principales de Shibuya ou de Harajuku, où la majorité des gens font leurs achats.

Cat Street - Ura-Harajuku

Cat Street - Ura-Harajuku

Harajuku

Harajuku

Harajuku

Harajuku

L’art, au delà de la mode

Mais Ura-Harajuku n’est pas seulement pour les fashionistas. Il y a en effet tout un éventail de choses à découvrir, des galeries d’art aux sanctuaires en passant par les restaurants et cafés.

L'art de l'estampe avec le Musée Ota, l’un des musées d'art les plus célèbres de Tokyo. Il est principalement consacré à l'ukiyo-e (peinture sur bois). Le musée est réparti sur deux étages pour environ 12 000 œuvres. Il présente aussi des expositions temporaires d’artistes comme Tsukioka Yoshitoshi ou Hokusai. C’est l’endroit idéal pour échapper, pendant quelques heures, aux rues animées et pour s’immerger dans la culture artistique japonaise.

Nous vous conseillons aussi la Design Festa Gallery, une galerie d'exposition gratuite. Vous pouvez y découvrir les oeuvres d'art de jeunes talents, réparties dans les 21 salles que comportent le bâtiment. Cet espace permet en effet à des artistes du monde entier d'exposer et de vendre leurs œuvres, qui peuvent donc être très éclectiques.

La "tendance de la rue" s’applique également aux restaurants. Le quartier abrite The Great Burger, l’un des meilleurs burger de Tokyo ; et l’un des rares endroits où vous pouvez obtenir un vrai milkshake, le Good Town Donuts, un café branché qui sert des beignets. De nombreux cafés proposent aussi de délicieux cafés aux grains fraîchement moulus. 

Parmi tous les restaurants, nous vous conseillons aussi le Sakura-tei. Ce restaurant est spécialisé dans les Okonomiyaki, les galettes japonaises à base d’œufs et de chou venues de la région d'Osaka. Les explications en anglais et le staff bilingue vous assure une expérience inoubliable dans un cadre unique et décalé.

Gare d'Harajuku

Gare d'Harajuku

Ces rues sont accessible par la gare d’Harajuku avec la ligne JR Yamanote ou par la gare de Meiji-Jingumae avec les lignes Chiyoda et Fukutoshin.

Si vous êtes dans le coin, vous ne pouvez pas louper le Meiji-jingu. En effet, la gare d'Harajuku s'adosse au plus célèbre sanctuaire de Tokyo. Allez prendre une bouffée d'air frais dans son parc verdoyant et reprenez des forces pour ensuite aller à Shibuya, le quartier voisin !

Le choc des cultures à Tokyo a rarement été mieux représenté que dans le quartier d’Harajuku.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs