La vallée Todoroki   等々力渓谷

Date de publication :
Vallée Todoroki

La vallée Todoroki

Promenade tropicale à Tokyo

Au sud ouest de Shibuya, à Setagaya, se trouve un petit écrin de verdure quasi tropical : la vallée Todoroki. Une belle promenade peu connue des touristes pour un bol de fraicheur bienvenu...

La vallée dans la ville

Dans l'arrondissement de Setagaya, au sud de la capitale, la vallée Todoroki est un secret bien gardé. Très empruntée par les Tokyoïtes pour une balade du dimanche, elle est moins connue des visiteurs étrangers. Elle est pourtant très facilement accessible en transport en commun via la ligne Tokyu-Oimachi, en descendant à la bien nommée station Todoroki. En 20 minutes seulement et pour quelques 200 yens (1€50) depuis la gare de Shibuya, vous pourrez vous accorder un petite virée nature en pleine ville.

La vallée est tout près de la station de tramway. Pour y accéder, il suffit d'emprunter un escalier depuis la route, au niveau d'un grand thermomètre qui indique la différence de température entre la rue et la vallée encaissée - souvent de plusieurs degrés ! En descendant les marches, vous sentirez l'humidité grimper au fur et à mesure. Une fois en bas, près de l'eau de la rivière Yazawa, c'est ambiance jungle garantie ! Passez sous le pont rouge (le "Golf Bridge") et suivez l'eau. Les parois de la gorge sont couvertes de plantes et d'arbres majestueux, et on aperçoit quelques maisons à travers le feuillage. La promenade est particulièrement agréable car l'on se sent isolé de la ville : plus de rumeurs de voitures ni de klaxons, et un air pur.

À lire : Tokyo côté jardin

Vallée Todoroki

L'entrée de la vallée Todoroki

Vallée Todoroki

La vallée Todoroki lors d'un après-midi ensoleillé

Vallée Todoroki

La vallée Todoroki

Vallée Todoroki

La vallée Todoroki sous la neige

Vallée Todoroki

La vallée Todoroki en automne

La vallée Todoroki se découvre en toute saison : au printemps et en été, bien sûr, pour profiter de la nature luxuriante et d'un peu de frais dans la touffeur tokyoïte, mais aussi à l'automne quand les érables rougissent. En hiver, le spectacle est saisissant, surtout s'il neige. Comme bien souvent au Japon, la nature prend alors un nouveau visage...

Les pentes de la vallée abritent une biodiversité très spécifique et bien protégée. Les chênes sont particulièrement nombreux, ainsi que les zelkovas, aussi appelés ormes du Japon, keyaki en japonais. Bien d'autres arbres, arbustes et plantes typiquement japonais sont présents, tels que le mukonoki, l'inushide, ou bien l'acore graminée, une plante qui se développe uniquement en milieu très humide.

À découvrir : Le bonsaï japonais

Le temple Fudo

Après avoir traversé plusieurs ponts au bord de la rivière - habitée par quelques canards - vous arriverez au niveau d'un petit temple où les Japonais se recueillent quelques instants avant de poursuivre leur marche. À ce niveau, une minuscule cascade dévale la roche. La légende dit qu'elle était jadis bien plus grosse : elle "rugissait" alors le long des rochers, produisant ce son surnommé "todoroki" en japonais... d'où le nom de la vallée.

En continuant le chemin sur la droite, vous atteindrez le temple bouddhiste Fudo, entouré de centaines de cerisiers, et donc très conseillé durant le hanami. Le lieu comporte une maison de thé dans laquelle vous pourrez déguster un thé et une pâtisserie.

Vallée Todoroki

Prière au temple Fudo

Vallée Todoroki

Temple Fudo près de la vallée

Vallée Todoroki

La petite cascade

Vallée Todoroki

Toro dans les jardins Todoroki

Vallée Todoroki

Le parc au-dessus de la vallée Todoroki

Ce lieu totalement dépaysant se parcourt durant environ 1h, la vallée s'étendant sur environ un kilomètre. Arrivé au bout de la vallée, au niveau de l'embranchement vers le temple Fudo, vous pourrez aussi continuer la promenade en empruntant les grands escaliers sur la droite, pour découvrir les charmants jardins japonais Todoroki, situés en hauteur et toujours gratuits.

Une bambouseraie et un jardin traditionnel se laissent même découvrir en aval d'un autre petit parc ouvert sur une grande pelouse, où il est agréable de se reposer un instant au soleil avant de repartir vers d'autres visites proches, par exemple le Gotoku-Ji, le temple du Maneki-Neko situé à quelques kilomètres de là.

Enfin, un dernier conseil : en été, prévoyez un produit anti-moustique pour arpenter la vallée, les moustiques tigres japonais pouvant se révéler assez virulents en milieu humide !

Pour aller plus loin : Les insectes au Japon

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs