Accueil > Tokyo > Visite de Tokyo en réalité augmentée - 拡張現実の東京散歩

Visite de Tokyo en réalité augmentée
拡張現実の東京散歩

Le château d'Edo

Le château d'Edo a été détruit par les bombardements.

Les lunettes 3D

Les lunettes 3D de ESPON pour voir le pont Nipponbashi comme autrefois !

Le pont de Nihonbashi

Le pont de Nihonbashi était à l'origine une jonction de plusieurs routes mercantiles.

Le passé sur votre nez

Les Japonais ne s'y prennent pas au dernier moment pour préparer les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, et on compte de nombreuses améliorations technologiques, signalétiques, et touristiques qui feront de la ville une terre d'accueil pour le voyageur, et la réalité augmentée fait partie des invités.

Fruit d'un partenariat entre Seiko Epson Corps et l'agent Kinki Nippon Tourism, un innovant gadget permettra de récréer en 3 dimensions la ville de Tokyo, telle qu'elle était des centaines d'années auparavant. D'une manière simple : à l'aide de lunettes 3D

Tokyo en 3D

Les lunettes sont déjà réservées, et les premières visites d'essai ont commencé en février dernier. Le résultat final a été développé conjointement avec Sukalab.inc, une entreprise affiliée à l’université de Tokyo. Il est issu d'un groupe chargé d'imaginer de nouvelles manières de voyager.

Il faut dire que le besoin de replonger les visiteurs dans l'ancien Tokyo a toujours été cher aux yeux des Japonais. En effet, les bombardements de la Seconde Guerre mondiale et les dégâts du grand séisme du Kantō ont laissé beaucoup de ruines et peu de témoignages du passé.

Redonner vie aux vestiges

C'est par exemple le cas pour le regretté château d'Edo, dont les projets de reconstruction furent si souvent objets de débats. La nouvelle technologie permettra de réconcilier tout le monde : il suffira de mettre ses lunettes et se placer devant les ruines du château pour se retrouver transporté à l'époque des shoguns.

Nihonbashi, le célèbre pont largement illustré dans les estampes, fait lui aussi partie des invités. Il sera montré comme à l'époque, avant qu'il ne soit pris dans l'enfer du béton japonais.

Comble du réalisme : il sera possible grâce aux lunettes d'assister à des reconstructions en temps réel de certains quartiers. Échoppes, passants, vendeurs ambulants seront ainsi matérialisés, tels des fantômes d'une époque passée. Il est aussi prévu de faire voyager le touriste dans les saisons, en recréant par exemple devant leurs yeux la floraison des cerisiers.

En pratique

Le tout sera accompagné d'explications en anglais, transmises grâce à une paire d'écouteurs attachés aux lunettes. L'avenir du tourisme next-gen est en route, et pas seulement à Tokyo. Les préfectures de Gunma et Fukui sont aussi de la partie.

Une visite de sept heures, incluant le château d'Edo, Nihonbashi, et d’autres points d'intérêts serait facturée 12 000 yens, sans oublier les tarifs réduits pour étudiants et personnes âgées.

Rendez-vous en 2020 !


1 note de 5

Tous les articles sur Tokyo

Promenades & excursions
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.