Visiter Chiba   千葉県

Date de publication :
La charmante petite ville hors du temps de Sawara, dans la préfecture de Chiba

La charmante petite ville hors du temps de Sawara, dans la préfecture de Chiba

Un surfeur sur la côte Pacifique de la préfecture de Chiba

Un surfeur sur la côte Pacifique de la préfecture de Chiba

Tokyo Wan Aqua Line, littoral de la préfecture de Chiba

Tokyo Wan Aqua Line, littoral de la préfecture de Chiba

Dans la vallée de Yôrô, un pont rouge traditionnel menant à un temple caché dans la forêt

Dans la vallée de Yôrô, un pont rouge traditionnel menant à un temple caché dans la forêt

Les fleurs à Minami-Bôsô

Les fleurs à Minami-Bôsô

Belvédère vertigineux de Nokogiriyama

Belvédère vertigineux de Nokogiriyama

La ville de Chiba et le quartier de Makuhari

La ville de Chiba et le quartier de Makuhari

Yagirino watashi à Matsudo

Yagirino watashi à Matsudo

Le grand bouddha assis de Nokogiriyama

Le grand bouddha assis de Nokogiriyama

Une région aux mille visages

Peu connue des touristes, la préfecture de Chiba, près de Tokyo, vaut pourtant le coup d'œil. Voici notre sélection des plus beaux sites découvrir.

La préfecture de Chiba est située à l’est de Tokyo, voisine d’Ibaraki et de Saitama. À la fois campagnarde et urbaine, elle recèle bien des trésors.

Géographie

Chiba, c'est un territoire de plus de 5 000 km², 6 millions d’habitants disséminés dans 37 villes et 6 districts, à deux pas de la capitale. Matin et soir, les trains qui font transiter les travailleurs de Tokyo sur la ligne Sôbu sont bondés. La majeure partie de la préfecture est formée de la plaine du Kantô et de la péninsule du Bôsô, bordée par la baie de Tokyo d’un côté et de l’océan Pacifique de l’autre.

Higashi Katsushika, l'autre côté du fleuve Edo

Centre de commerce des plus importants depuis le XVIe siècle grâce au transport fluvial, puis l’industrie, Chiba compte un grand nombre d'entreprises implantées. On y trouve par exemple l’usine Kikkôman, qui produit la célèbre sauce soja. Vous pouvez visiter l’usine pour tout savoir sur la sauce soja et sa commercialisation (sur réservation, de 9h à 16h ; +81(4)-7123-5136, gratuit). Pour retrouver le charme de l’ancienne Edo nous vous conseillons une balade dans la ville de Nagareyama. 

À Matsudo, profitez-en pour faire Yagirino watashi, c’est-à-dire la traversée du fleuve Edo en barque, comme elle se pratique depuis l’époque d’Edo (1603-1868). Des paysans avaient institué ce système pour ne pas payer le droit de péage routier. Il a perduré jusqu’à nos jours ! Tarif : 200 yen (1,65€) l’aller simple.

Hokusô, au nord de la préfecture

Chaque année au jour de l’an, des milliers de gens affluent sur la côte Pacifique de la petite ville de Chôshi pour admirer le premier lever de soleil de l’année. Des trains spéciaux acheminent ces admirateurs du pays du soleil levant ! Il y a ici une très longue histoire, dont le temple Narita-san est le pilier depuis des siècles. Aujourd’hui, c’est l’aéroport international de Narita qui draine les foules pour partir vers d’autres horizons. Pour retrouver l’ambiance d’antan, nous vous conseillons d’aller flâner dans le petit village de Sawara. 

Divertissement à Bay area

Quartier moderne, Bay area est un pôle d’attraction pour tout le pays et plus encore, grâce au parc Disney Resort, divisé en deux parties : Disney Land et Disney Sea. Il y a aussi le centre de conventions Makuhari Messe, où avait lieu le Tokyo Motor Show, jusqu'en 2009. Il s’y tient désormais le Tokyo Game Show, le salon mondial du jeu vidéoDe grands centres commerciaux comme le Aeon, Lalaport ou des magasins d’usine outlet ont poussé un peu partout. Le Marine Stadium pour les matches de base-ball finit de couronner le tout. Accessible par la ligne JR Keiyô.

Kujûkuri, face à l’océan Pacifique.

Sur plus de 60 kilomètres d’une côte en forme d’arc, s'étendent des plages, destination privilégiée des surfeurs. Des compétitions internationales y ont lieu. On peut s'y rendre simplement pour se baigner et profiter des joies de l’océan.

Kazusa-Rinkai, le miroir à deux faces

Ici, vous verrez deux visages très différents du littoral : d’un côté une zone très industrielle et de l'autre, une nature grandiose. Les grosses infrastructures qui ont été créées dans la baie de Tokyo permettent un accès facile. Le Tokyo Wan Aqua Line, le plus long tunnel routier sous-marin, presque 10 km de long, et des ponts ont aussi été construits, réduisant le temps de trajet d’une heure entre Kawasaki (Kanagawa) et Kisarazu (Chiba).

Les citadins viennent ici chercher le grand air, la nature et ses beautés dans la vallée de Yôrô.
Au printemps fleurissent les azalées et la glycine. En automne, c’est l'endroit où l'on peut admirer le kôyô le plus tardif du Kantô. Des chemins de randonnées ont été aménagés, d’où vous pouvez admirer les chutes d’eau de la rivière Yôrô et des précipices.

Minami Bôsô, le sud préservé de Chiba.

Cette région au sud de Chiba est connue pour son climat particulièrement doux, sa nature riche, en fleurs dès janvier. Les amateurs ne s’y trompent pas et viennent y faire leurs plus belles photos de narcisses, giroflées d’été, de champs de colza, de coquelicots, de soucis. N'oubliez pas de faire de beaux bouquets champêtres, à rapporter en souvenir. Lieu très particulier, Nokogiri-yama ou la "montagne scie", culme à 329 mètres. Depuis son sommet, on embrasse d’un regard toute la baie de Tokyo jusqu’au mont Fuji.

Grand Bouddha

De cette montagne on extrayait de la pierre à bâtir. Il fut édifié des temples comme le célèbre Yasukuni-jinja à Tokyo. À Nokogiri-yama fut aussi fondé le temple bouddhiste Nihon-dera en 725 par l’école Sôdo. Mais le plus formidable reste le Bouddha géant sculpté à même la montagne. D'une hauteur de 31 mètres, il est le plus grand Daibutsu assis du Japon. Pour finir, l’aquarium Kamogawa Sea World enchantera toute la famille avec ses myriades de poissons et spectacles.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs