Visiter Tokyo dans les pas de l'empereur Meiji   明治時代

Date de publication :
Empereur Meiji

Mutsuhito ou empereur Meiji mena l'ouverture et la modernisation de son pays.

La gare de Tokyo by night.

La gare de Tokyo by night.

L'avenue de Ginza fut aménagée pour devenir la première grande voie moderne de Tokyo.

Tori du Meiji jingu le matin

""

Quand Edo est devenue Tokyo

En 1869, le jeune empereur Meiji déplace la capitale du Japon de Kyoto jusqu’à Edo qui est rebaptisée alors du nom de Tokyo, capitale de l’Est. Commence alors l’époque Meiji, celle de la modernisation du Japon. Que reste-t-il de cette époque aujourd’hui ?

Un visiteur à la recherche des traces laissées par l’empereur Meiji ira en tout premier lieu au temple funéraire de l’empereur et de son épouse, le Meiji jingu situé près d’Harajuku. Même s’il fut bâti après le décès de l’empereur en 1911 le temple permet de se rendre compte des transformations opérées : sobriété des bâtiments et solennité des lieux, ce n’est pas pour rien si le temple de Meiji est considéré comme le plus majestueux de Tokyo.

Pour comprendre réellement ce que fut le Tokyo de l’empereur Meiji  il faudra se rendre ailleurs. La gare de Tokyo, restaurée il y a peu, reste encore le plus bel exemple d’architecture d’époque Meiji avec ses briques rouges copiant les gares occidentales, autrefois tout le quartier de Marunouchi était bâti sur le même modèle. Non loin de là le quartier de Ginza fut une des premières réalisations des urbanistes locaux. Ils transformèrent ce quartier gagné sur la mer en avenue large et pourvue de tramways et de grands magasins avec l’idée d’en faire les Champs Elysées de l’Asie. Témoignage de ce passé, le Ginza Wako, avec sa tour de l’horloge, est un des rares bâtiments à avoir survécu aux bombardements de la deuxième guerre mondiale.

Au Nord des jardins du palais impérial, le visiteur très curieux pourrait aussi se rendre jusqu’à l’autre grand temple d’époque Meiji, le temple de Yasukuni, censé honorer les soldats morts dans les troubles du début de la restauration de l’empereur et depuis devenu mondialement connu pour d’autres raisons. Il fut le premier monument réalisé après le transfert de la capitale.

La deuxième guerre mondiale a effacé la plupart des autres traces mais en se rendant jusqu’à Yokohama on aura l’occasion de découvrir un aspect fascinant de ce nouveau Japon, celui de la présence des premiers Européens. Le port de Yokohama offre à visiter l'ancien quartier des colons et l’ancien consulat britannique entouré d’un très grand nombre de bâtiments d’époque Meiji et Taisho qui donnent au front de mer de Yokohama un aspect suranné propre à cette époque.

En dehors de Tokyo et de sa région d’autres témoignages sont visitables, la manufacture de soie de Tomioka, la villa impériale de Numazu où résida l’empereur Meiji en villégiature ou encore, plus curieusement, le Meiji mura de la préfecture d’Aichi, très près de Nagoya. Ce « village Meiji » permet de retrouver d’anciens bâtiments de Tokyo démontés et déplacés dans ce parc à thème pour donner une reconstitution fidèle des époque Meiji et Taisho, l’endroit est régulièrement utilisé pour les tournages de films. Une visite étrange mais à faire.

Recherche le Japon de Meiji c’est rechercher aussi l’esprit de l’époque fait de modernisation et de curiosité. C’est enfin retrouver en visitant ces lieux un sentiment de nostalgie surannée propre à cette époque entre deux siècles.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs