Randonnées dans la vallée de Yoro Keikoku   養老渓谷

Date de publication :
Le grand pont rouge d'Ichihara

Le grand pont rouge d'Ichihara, au-dessus de la rivière Yoro

La cascade Awamata

La cascade Awamata

Chemin de promenade le long de la rivière Yoro

Chemin de promenade le long de la rivière Yoro

Un petit train de la compagnie Kominato Tetsudô

Un petit train de la compagnie Kominato Tetsudô en gare de Kazusa-Nakano

Une bouffée d'air frais dans les gorges de Yoro

Les gorges de Yoro, dans la péninsule du Bôsô de la préfecture de Chiba, sont un lieu privilégié pour les randonneurs urbains en mal de nature. En toutes saisons, vous prendrez ici votre bol d’air pur et de beautés naturelles.

À 2h30 de Tokyo, dans la préfecture de Chiba, nous voici au centre de la péninsule du Bôsô, dans la ville d’Ichihara. Toute l’année, du printemps à l’automne, la nature révèle ses plus beaux atouts dans ses célèbres gorges où coule la rivière Yoro. Pour s’y rendre, la petite ligne Kominato Tetsudô et ses antiques trains vous transporteront dans une ambiance toute nostalgique vers une magnifique nature.


Pour randonner dans la Vallée de Yoro Keikoku, 3 chemins sont possibles :

Le chemin des cascades

Il propose de découvrir plusieurs très belles cascades sur un parcours de 4 kilomètres de long. À 10 minutes de bus depuis la gare de Yorokeikoku ou de Kazusa-Nakano, vous arrivez au point de départ de Haranodai, puis il suffit de suivre la promenade aménagée au bord de la rivière Yoro, sur 2 kilomètres . 

Le plus spectaculaire est la cascade Awamata, la plus grande de toute la province de Chiba, s’étalant sur 100 mètres de long et 30 mètres de largeur.

Le chemin de Kôbun-dô

Ce sentier de randonné s’adresse à des marcheurs plus entrainés avec un parcours de plus de 7 kilomètres pour lequel vous partez à pied depuis la gare de Yorokeikoku. 

Un grand pont rouge introduit votre randonnée de la plus belle façon qui soit, avant de traverser la rivière Yoro sur des "pas à pas" rocheux et de la longer en pleine verdure par la promenade Nakase. 

Le passage arrive ensuite à Kôbun-dô, créé il y a 140 ans lors de l’époque d'Edo (1603-1868), lorsqu’une ouverture dans la roche reliant deux rivières a été creusée pour les besoins de l’agriculture. En 1979, une partie de la voûte s’est effondrée, puis transformée en chemin de randonnée. 

En automne, les lieux sont privilégiés pour apprécier le koyo et y faire du camping et des barbecues entre amis. 

Les amateurs de pêche passent des heures au bord de la rivière à taquiner les poissons.

Gorge d'Umegase

Gorge d'Umegase

Le chemin du mont Daifuku

Cette randonnée est proposée pour les marcheurs les plus aguerris et intrépides, avec un circuit de presque 10 kilomètres. 

Depuis la gare de Yorokeikoku, vous gravirez le mont Daifuku, une petite montagne sympathique de 292 mètres d'altitude depuis laquelle le panorama sur la péninsule du Bosô vaut le détour. 

Vous passerez par la gorge d’Umegase, forgée par l’érosion naturelle. Des 50 mètres de hauteur, vous y apprécierez les plus belles couleurs du koyo, rouge flamboyant à chaque automne. Et n’oubliez pas vos meilleures chaussures de randonnée, car en forêt le sol est souvent glissant.

Après vos efforts, grands ou petits, vous pouvez rester la nuit dans les environs pour vous reposer dans l’un des ryokans de la région, et profiter de l'expérience onsen. Ces établissements ont été créés après la découverte d’une source d’eau noire en 1914. À la gare même de Yorokeikoku, vous pourrez détendre vos pieds endoloris dans un ashiyu, c’est déjà pas mal !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs