Accueil > Tottori

Visiter Tottori
鳥取

Le temple Wakô-in à Tottori

Le temple Wakô-in à Tottori

Les poires de Tottori

De loin les poires de Tottori ont un peu l'air de pommes mais en bouche leur caractère de poire ne fait pas de doute.

Mont Daisen

Magnifique Mont jumeau du célèbre Fuji-san, le Mont Daisen fait partie du San’in Kaigan Geopark, titré ainsi par l'UNESCO.

La côte Uradome

Un des joyaux de Tottori : la côte escarpée d'Uradome.

La maison Jinpukaku

Construite au début du siècle, cette maison de style occidental propose un musée sur l'histoire de la ville de Tottori

Le temple Hakuto

Partout autour du temple en l'honneur d'Inaba-no-shirousagi, on trouve ces petites statues à son effigie.

Château de sable

Ville aux portes d’une région sauvage, rurale et authentique, Tottori est idéale pour découvrir un Japon naturel et traditionnel. 

La ville de Tottori est la capitale de la préfecture du même nom. Elle se trouve dans la région centrale de Chûgoku au Japon.

Histoire de la ville de Tottori

Cette cité de la côte San-in, la plus septentrionale de l’île d’Honshû, tire son nom d’un ancien peuple qui se serait installé au pied du Mont Kyusho, au Nord Est de la ville actuelle. À l’embouchure de la rivière Sendai, l’espace urbain s’est progressivement étendu au fil des siècles. 

En 1532, un château, dont il ne reste aujourd’hui plus que des ruines, est construit par un notable de la ville. Au cours de la période d’Edo, la ville de Tottori passe aux mains du clan Ikeda et prospère. Enfin, à l’aube de l’ère Meiji (1868-1912), le château est détruit, jugé inutile par les nouvelles autorités du pays. L’endroit reste tout de même apprécié pour ses cerisiers quand vient l’heure du hanami.

LireVisiter Matsue

Dès 1907, une demeure de style occidental est construite au pied du mont pour replacer la forteresse. La maison Jinpukaku fut la première de la ville à être équipée de l’électricité. Aujourd’hui elle est à la fois salle communale, mais accueille aussi un musée qui retrace l’histoire du clan Ikeda et de la ville.

La rue Wakasa qui va de la gare aux pieds du Mont Kyusho, rappelle la rue Nawate Shimio de Matsue par ses charmes dignes du Japon du XIXe siècle. N’hésitez pas à l’emprunter pour vous rendre aux ruines du château.

Chasses aux poires

Tout comme on chasse les feuilles rouges, les habitants de Tottori, eux, chassent les poires dès l’automne venu. Le nashigari se pratique donc dans les champs aux alentours de la ville dans certaines exploitations. Tout comme les poires d’Okayama, celles de Tottori sont très goûteuses, n’hésitez donc pas à goûter un des nombreux desserts à base de cette spécialité !

Autour de Tottori : entre monts et merveilles

Tottori est une véritable porte d'entrée vers l’arrière-pays et ses parcs naturels, qui occupent pas moins de 15% de la superficie totale de la préfecture. Le parc du Mont Daisen, la côte d'Uradome, le parc Utsubuki, le parc aux oiseaux de Yonago, mais surtout les dunes de sable de Tottori au sein du superbe San’in Kaigan Geopark sont parmi les principaux points attractifs de la région. 

À quelques kilomètres vers le Nord-Ouest on trouve Misasa, une agréable ville thermale mais surtout le temple Nageire-do du Sanbutsu-ji, littéralement accroché sur une falaise.

Lire aussi : Les dunes de Tottori

Le sanctuaire Hakuto à l’Ouest de Tottori, est lui consacré au dieu lièvre Inaba-no-shirousagi. Selon la légende, le petit lapin blanc qui habitait sur l’île Oki voulait rejoindre l’île principale d’Honshu, mais il était trop petit pour faire un si grand chemin. Il eut alors l’idée de ruser les requins qui vivaient dans la mer en leur demandant de s’aligner pour qu’il puisse les compter et comparer leur nombre à celui des lapins. Faisant ainsi mine de les dénombrer, il sauta de dos en dos pour rejoindre Honshû. 

Découvrez : La ville thermale de Misasa

Mais il ne put pas retenir jusqu’au bout son hilarité due au plaisir de les avoir lésés. Prenant subitement conscience de la moquerie du lapin, les requins l’attaquèrent pour se venger, arrachant sa fourrure. Inaba-no-shirousagi, mourant, put tout de même atteindre la plage d'Hakuto où il rencontra le dieu Okuninushi. Celui lui conseilla de se baigner dans l’eau claire et fraîche d’une mare et de se sécher dans les roseaux. Inaba-no-shirousagi exécuta les ordres, retrouva sa fourrure et devint un dieu. Il est aujourd’hui honoré dans ce sanctuaire assez connu dans la région.

Pour aller plus loin :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.