Le village d'Ojiro   小代区

Date de publication :
Le village d'Ojiro est encaissé dans une vallée luxuriante

Le village d'Ojiro est encaissé dans une vallée luxuriante

La vallée du village d'Ojiro, l'hiver

La vallée du village d'Ojiro, l'hiver

On dit que 99,9% des boeufs noirs japonais sont issus de la lignée d'Ojiro

On dit que 99,9% des boeufs noirs japonais sont issus de la lignée d'Ojiro

Les rizières du village d'Ojiro en été

Les rizières du village d'Ojiro en été

La chute d'eau Yoshi

La chute d'eau Yoshi

Le terroir du bœuf japonais

Ojiro est inscrit depuis 2012 dans l'Association des plus beaux villages du Japon. Ses habitants vivent en harmonie avec une nature luxuriante... et avec ses bœufs, réputés les meilleurs du Japon !

Le village d'Ojiro se situe dans la campagne japonaise à une trentaines de kilomètres de la mer du Japon, au point de rencontre des préfectures de Tottori, Hyôgo et Okayama. Ses paysages de rizières en terrasses sont réputés dans tout le pays.

Entouré par les montagnes

Le village est formé d'une vallée traversée par la rivière Yada. Son environnement humide a favorisé, depuis la création du village, la riziculture. Le village est cerné par des chaînes de montagnes qui forment le "parc quasi-national" de Hyônosen Ushiroyama Nagisan. Une situation géographique qui donne à Ojiro un visage unique l'hiver : celui d'une vallée recouverte de 3 mètres de neige !

Le village natal du bœuf japonais

Ojiro est surnommé "wagyû furusato", le village natal du bœuf japonais, cette viande qui fait notamment la réputation de la ville de Kobe. Ce surnom n'est pas qu'une légende : la très officielle Association de registre du bœuf japonais a identifié que 99,9% des bovins de race Kuroge ("Japanese Black" en anglais) du Japon sont issus de la lignée d'Ojiro ! 

Lire aussi : Le bœuf de Kobe

Traditionnellement confinée dans cette vallée étroite, cette lignée a, dit-on, gardé sa pureté d'origine. Sa qualité a atteint aujourd'hui une envergure mondiale. Et les habitants du village d'Ojiro vous diront qu'ils prennent soin de leurs bêtes comme de leur propre famille. Un mini-musée et même un sanctuaire leur sont dédiés !

Un "atroce" semi-marathon

Les reliefs vallonnés d'Ojiro ont donné aux locaux des idées de défi : le "Grand rassemblement national de l'atroce semi-marathon de Mikata", rien que ça ! C'est le nom de la course de 24 kilomètres qui traverse le village tout en côtes abruptes, avec au total 400 mètres de dénivelé. L'événement, réputé l'un des plus ardus du Japon, rassemble près de 2 500 participants chaque année. Rendez-vous le deuxième dimanche de juin pour relever le défi.

Excursion nature

Le village d'Ojiro est le point de départ d'excursions en pleine nature. Admirez notamment la chute d'eau Yoshi, à Kusube. Issue d'une activité volcanique vieille de 3 millions d'années, la cascade mesure 28 mètres de hauteur. À l'intérieur de la grotte au pied de la chute d'eau, vous trouverez même un petit sanctuaire. Au passage, faites une halte au restaurant Kusube Takimitei, où vous pourrez goûter à une cuisine traditionnelle japonaise qui sert des produits locaux et de saison. Menus entre 1000 et 3500 yen (entre 8 € et 28 €).

Visite guidée

Pour visiter le village d'Ojiro en une matinée accompagné(e) d'un guide, rendez-vous au Musée des produits d'Ojiro (adresse : 739-1 Ojiroku Kanzui, Kami-chō, Mikata-gun). Tarif : 3 000 yen (24 €) par personne, déjeuner compris. Départ à 9h30. Fin de la visite : 13h30.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs