Le sanctuaire Sanjin Gôsaiden   三神合祭殿

Date de publication :
Le sanctuaire Sanji gôsaiden sur le mont Haguro, Yamagata

Le sanctuaire Sanji gôsaiden sur le mont Haguro, Yamagata

Le sanctuaire Sanji gôsaiden sur le mont Haguro, Yamagata

Le toit du sanctuaire Sanji gôsaiden sur le mont Haguro, Yamagata

Le sanctuaire Sanji gôsaiden sur le mont Haguro, Yamagata

Chemin menant au sanctuaire Sanji gôsaiden sur le mont Haguro, Yamagata

La pagode à cinq étages sur le chemin vers le sanctuaire.

Le gardien des esprits des trois montagnes

Le sanctuaire Sanjin Gôsaiden est situé au sommet du mont Haguro, près de Tsuruoka. Il réunit les divinités des trois monts sacrés du Dewa sanzan et est accessible même en hiver.

Perché sur le mont Haguro, le sanctuaire Sanjin Gôsaiden est le gardien des divinités du Dewa sanzan.

Le sanctuaire du trio sacré

Sanji gôsaiden apparaît au terme d’une heure de marche environ, une fois gravis les 414 mètres du mont Haguro. Au milieu des frondaisons des cèdres plusieurs fois centenaires, émergent alors boiseries écarlates et courbes élégantes, surmontées d’un impressionnant toit de chaume. 

Le sanctuaire Sanjin Gôsaiden est consacré aux divinités des mont Gassan, Haguro et Yudono, le trio sacré de Dewa sanzan. Sa date de fondation est inconnue, mais le bâtiment principal a été reconstruit en 1818. Son toit de chaume, d’une hauteur de 28 mètres et d’une épaisseur de plus de deux mètres, est sans équivalent au Japon.

À lire : Saikan, le gîte et le couvert dans une montagne sacrée

À quelques pas, on peut observer la troisième plus grosse cloche du Japon. Qu’on en juge par ses dimensions : plus de trois mètres de hauteur, 1.85 mètre de diamètre et une masse de…10 tonnes! Le volumineux objet aurait été offert en 1274. Le beffroi en bois, restauré, date de 1617.

Ascension à l'année

L'hiver, les fortes neiges empêchent les pèlerins d’arpenter les monts Gassan et Yudono. Le sanctuaire Sanjin Gôsaiden, situé sur le mont le moins élevé (414 mètres), est par conséquent le seul à être accessible toute l’année.

Une route à péage permet de s’y rendre en voiture ou en bus. Mais il est bien sûr recommandé de faire le chemin à pied, en suivant les 2 446 marches d’un sentier qui grimpe à travers la forêt. La prospérité est même promise à ceux qui, en chemin, retrouveront les 33 personnages sculptés.

Lire aussi : La montagne au Japon


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs