Saikan   斎館

Date de publication :
L'entrée du shokubô Saikan, au mont Haguro

L'entrée du shokubô Saikan, au mont Haguro

Shojin ryôri, la cuisine des moines

Shojin ryôri, la cuisine des moines

Chemin traditionnel menant à Saikan, sur le mont Haguro

Chemin traditionnel menant à Saikan, sur le mont Haguro

Le gîte et le couvert dans une montagne sacrée

Perché au sommet du mont Haguro, le Saikan est un shukubô, une habitation où résident les moines. Situé à côté du temple Sanzan Gosaiden, il est avant tout destiné aux pèlerins qui parcourent les trois montagnes, Dewa sanzan.

Saikan offre un hébergement simple sur tatami, au sommet du mont Haguro et permet de goûter à la cuisine végétarienne des moines

Bain & prières 

L’hébergement est simple : une salle à tatami, qui donne la possibilité d’assister à la première cérémonie au petit matin. Vous pouvez y faire une halte uniquement le temps d’un repas pour goûter à la cuisine végétarienne des moines, shôjin ryôri.


À lire : Manger végétarien au Japon

Les repas ne comprennent ni viande ni poisson, afin de respecter le précepte bouddhiste de ne jamais tuer d’animaux. À Saikan, tous les ingrédients - légumes, champignons ou fleurs - sont de saison et ramassés dans la montagne alentour.

Si vous dormez y une nuit, les arrivées se font vers 16 heures ou 17 heures. Vous serez accueilli(e) avec une tasse de thé vert et une sucrerie, puis invité(e) à vous détendre ou prendre un bain avant le dîner, servi à 18 heures. Le lendemain, il est possible d’assister aux prières de 6 heures, le petit-déjeuner est organisé une heure plus tard.

Lire aussiDormir dans un temple, les us et coutumes du shukubô

Forêt de cèdres

Sur la trentaine de shukubô qui existaient autour de la montagne à l’époque d’Edo (1603-1868), le Saikan, reconstruit en 1697, est le seul qui subsiste. Une route à péage permet de se rendre au Saikan en voiture ou en bus.

Mais il est bien sûr recommandé d’opter pour la voie traditionnelle : une marche en suivant le ishidan, ce sentier constitué de 2 446 marches, filant à travers la forêt de cèdres. D’autant plus qu’en chemin, 33 personnages sculptés apportent la prospérité à ceux qui parviennent à tous les trouver.

Découvrez aussi : Les logements insolites au Japon

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs