Jardin Sankeien   三溪園

Date de publication :
Jardin traditionnel Sankeien

Vue sur l'étang et les maisons traditionnelles du jardin Sankeien.

Bâtiment du jardin traditionnel Sankeien

Bâtiment Choshukaku dans le jardin Sankeien.

Beauté détonnante

Au cœur de Yokohama, ville cosmopolite où l'Occident côtoie la Chine, le jardin traditionnel Sankeien détonne par sa beauté typiquement japonaise...

Après avoir apprécié le charme des maisons occidentales du quartier Yamate et dégusté quelques spécialités chinoises dans le Chinatown local, on s'étonnerait presque de trouver dans cette ville marquée par les influences étrangères, ce haut lieu de l'esthétique traditionnelle japonaise.

Ouvert au public en 1906, le jardin Sankeien était autrefois la propriété du riche marchand de soie Tomitaro Hara.

Mais ce parc de près de 175 000 m² tel que nous le voyons aujourd'hui est le fruit d'une restauration minutieuse. Après avoir subi les affres de la Seconde Guerre Mondiale, Sankeien est partiellement détruit. En 1953, la fondation Sankeien Hoshōkai se charge alors de la remise en état complète du lieu.

Dans le jardin, les nombreux bâtiments historiques - pièces de la collection personnelle de Tomitaro Hara - s'harmonisent à la perfection avec les étangs, les ponts, les rochers destinés à reproduire un environnement naturel. Parmi eux, une pagode de Kyoto de 1457, la résidence principale Kakushokaku...

Tout au long de l'année, Sankeien accueille diverses expositions florales et attire bon nombres de visiteurs pendant la floraison des cerisiers

 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs