Une journée à Yokohama   横浜

Date de publication :
Minato Mirai 21

Vue sur le quartier d'affaires de Yokohama depuis la baie de Tokyo.

Maison Bluff n°18 à Yokohama

Maison Bluff n°18 du quartier Yamate de Yokohama.

Le Memorial de l'ouverture du port de Yokohama est l'un des nombreux bâtiments d'époque que compte la ville.

YOKOHAMA : LA VILLE AUX MULTIPLES FACETTES

À seulement une demi-heure de train de Tokyo, Yokohama, avec plus de 3,7 millions d’habitants, est la deuxième ville la plus peuplée du Japon. Pourtant, cette ville portuaire est à échelle humaine. Son ouverture sur la mer, ses parcs ou encore ses grandes avenues bordées d’arbres l’aèrent et lui donnent un cachet fou. En route !

La grande roue du Cosmo World de Yokohama.

La grande roue du Cosmo World

En 1859, le Japon jusque-là fermé sur lui-même pendant deux siècles, ouvre officiellement ses ports aux étrangers. Le petit port de Yokohoma voit alors marins et marchands européens et chinois affluer. Entre le milieu du XIXè siècle et celui du XXè, de splendides maisons de style colonial mais aussi d’imposants bâtiments de pierre remplacent peu à peu les maisonnettes en bois, tandis que le plus grand quartier chinois du Japon se développe.
À la fin du XXè siècle, la ville qui fut durement touchée par le tremblement de terre de 1923 puis par les bombardements américains lors de la Seconde Guerre Mondiale se tourne vers le futur.

Le Yokohama du XXIè siècle

C’est ainsi qu’en bord de mer, dans le quartier de Sakuragicho, nait Minato Mirai 21 ("Le port du futur 21"), un imposant complexe de tours qui abritent hôtels de luxe, centres de convention et centres commerciaux. Il est surplombé par la tour Landmark Tower (296 mètres), qui fut la plus haute tour du Japon jusqu’en 2014. Par temps clair, depuis le 69è étage situé à 273 mètres, vous aurez une vue à 360 degrés de Tokyo et jusqu’à l’île d’Oshima située près de la péninsule d’Izu. Le quartier est également habité par le Musée des Beaux-Arts de Yokohama conçu par Tange Kenzô et dédié à l’art contemporain (peintures et photographie) tandis que le Nippon Maru, ancien voilier construit en 1930, fait partie intégrante du Musée de la Marine.

À lire : Minato Mirai 21

Vous pourrez marcher tranquillement en empruntant une ancienne voie de chemin de fer, Kishamichi Promenade, jusqu’à l’îlot voisin de Shinkô et son emblématique grande roue avec son horloge dans le parc d’attractions Yokohama Cosmo World. Derrière ce dernier, le Musée des Cup Noodles révèle tout sur l’invention et l’incroyable parcours de ce snack que l’on trouve désormais aux quatre coins du monde. Un peu plus loin, les deux bâtiments de briques rouges d'un ancien entrepôt, Yokohama Aka Renga Soko, construits en 1911, abritent des boutiques branchées et des restaurants.

Yokohama : Vue nocturne de Minato Mirai depuis Osanbashi.

Vue nocturne de Minato Mirai depuis Osanbashi

YOKOHAMA : UN PASSE COSMOPOLITE

Un autre pont, Shinko-Bashi, relie l’îlot à la terre ferme où d’imposants bâtiments de pierres et de briques datant du début du XXè siècle rappellent le passé cosmopolite de Yokohama. Surnommés Queen’s Tower, King’s Tower et Jack’s Tower, ils abritent respectivement la Maison des douanes de Yokohama, les bureaux du Gouvernement Préfectoral de Kanagawa (dont Yokohama est la capitale) et le Monument Commémoratif de l’ouverture du port de Yokohama.

De là, deux solutions s'offrent à vous : marcher ou prendre le bus jusqu’à Chinatown. Fondé en 1863, c’est le plus grand quartier chinois du Japon et l’un des plus vastes au monde. Il est délimité par dix portes, dont quatre principales, arrangées selon les principes du Feng Shui, et comprend quelque 500 restaurants et des centaines de magasins vendant des produits de Chine. C’est bien sûr l’endroit idéal pour le déjeuner ou le dîner.

Après la pause déjeuner, une petite promenade vous mènera à Motomachi, le quartier chic de la ville, avec ses boutiques de luxe et ses beaux restaurants. À quelques pas de là se trouve Yamate, l’ancien quartier résidentiel des étrangers. Sept maisons d’époque (fin du XIXè - début du XXè siècle) ont été préservées et peuvent se visiter. C’est également là que se trouve le cimetière des étrangers où quelque 5 000 personnes de plus de 40 pays reposent en paix. Le cimetière n’est ouvert que les week-ends et jours fériés. Un petit musée apporte des informations sur certains des étrangers enterrés là.

Grimpez un peu plus haut jusqu’au parc Minato no mieru Oka koen pour une vue fantastique sur le port de Yokohama et le pont Yokohama Bay Bridge (pont à haubans construit en 1989 et long de 860 mètres).

Une fois redescendu, vous n’aurez plus qu’à vous rendre au parc Yamashita. En route, les amateurs de poupées ne manqueront pas de visiter le Musée des poupées de Yokohama, qui comprend plus de 10 000 pièces de plus de cent pays. Un peu plus loin, le Musée de la soie, quant à lui, retrace l’histoire de la manufacture de la soie à Yokohama et l’histoire des vêtements en soie japonais.

Si vous n’êtes pas monté au 69è étage de la Landmark Tower, vous pourrez vous rattraper avec la Yokohama Marine Tower. Nettement moins haute (106 mètres), elle n’en offre pas moins de splendides vues sur la ville, surtout de nuit.

YOKOHAMA : UNE VILLE PHOTOGENIQUE

Il est temps d’aller admirer le coucher de soleil sur la baie de Yokohama depuis le terminal maritime international des passagers de Yokohama, Ôsanbashi. Réaménagé en 2002 par un cabinet d’architectes londoniens, son immense toit aux formes courbes rappelant le dos d’une baleine a été aménagé en une magnifique promenade. Lorsque le temps le permet, on peut voir le mont Fuji se profiler au loin, tout derrière Minato Mirai qui, à la nuit tombée, s’éclaire de 1 000 feux.

On peut retourner à Sakuragicho à pied, en bus ou mieux, pour finir la journée en beauté, avec le bateau de croisière Marine Shuttle, dont l’embarcadère se trouve juste à côté du Hikawamaru, un ancien paquebot que l’on peut visiter. À Sakuragicho, les tours de Landmark Plaza et de Queens' square renferment de nombreux restaurants dont certains ont une vue splendide sur la baie illuminée.

Quant à la gare de Yokohama, elle est entourée de centres commerciaux abritant eux aussi un grand nombre d'endroits où dîner et boire un verre.

Les Chinatown japonais sont en plein effervescence : de Yokohama à Nagasaki,tous préparent activement le Nouvel An

Les Chinatown japonais sont en plein effervescence : de Yokohama à Nagasaki, tous préparent activement le Nouvel An.

Nippon Maru à Yokohama

Vue sur le Nippon Maru dans le quartier Minato Mirai 21.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs