Le stade Nissan de Yokohama   日産スタジアム

Date de publication :
Un match de football au stade Nissan de Yokohama, vu du premier étage des tribunes

Un match de football au stade Nissan de Yokohama, vu du premier étage des tribunes

Un temple du sport au Japon

Le stade Nissan, autrefois Stade international de Yokohama, est le plus grand stade du Japon, avec une capacité de 72 327 places. Il accueillera la Coupe du Monde de rugby 2019™.

Le stade Nissan de Yokohama se situe au nord du centre-ville de Yokohama et du port, Minato Mirai 21. Il a été inauguré le 1er mars 1998 après trois ans et demi de travaux, lors d'un match de football entre le Japon et la Corée du Sud (2-1). Son coût : 60 milliards de yen, soit environ 460 millions d'euros.

Le Mondial de football 2002

Le premier grand événement sportif international que le stade accueillit fut la Coupe du Monde de football organisée en 2002 au Japon et en Corée du Sud. À cette occasion, le Stade international de Yokohama fut le théâtre notamment du premier match de la sélection japonaise dans la compétition contre la Russie. Le 30 juin 2002, en finale, le Brésil s'y imposa 2-0 contre l'Allemagne, avec un doublé de Ronaldo. Depuis, le stade accueille régulièrement une autre compétition : la Coupe du Monde des clubs de la FIFA. Prochaine édition du 6 au 16 décembre 2017.

Le Brésilien Ronaldo remporte en 2002 la Coupe du Monde de football, à Yokohama

Le Brésilien Ronaldo remporte en 2002 la Coupe du Monde de football, à Yokohama

La stade Nissan est aujourd'hui l'enceinte d'un des deux clubs de la ville, Yokohama F. Marinos, qui évolue dans le championnat japonais, la J-League.

Le stade Nissan lors d'un match de J-League entre Yokohama F. Marinos et les Urawa Reds

Le stade Nissan lors d'un match de J-League entre Yokohama F. Marinos et les Urawa Reds

Un stade multi-usages

L'enceinte mesure près de 52 mètres de hauteur. Les tribunes sont divisées en deux étages. Il n'y a pas de gradin : tout le stade est équipé de sièges. Deux écrans géants installés au-dessus des deux virages permettent aux spectateurs les plus éloignés du terrain de rien rater des matches. Un toit recouvrant les trois quarts des tribunes protège le public des intempéries. Le terrain est entouré d'une piste d'athlétisme, qui permet au stade d'accueillir d'autres types de compétitions. 

Lire aussi : Les sports japonais

Au-delà du sport, et afin de rentabiliser au maximum les frais de construction, le stade Nissan de Yokohama accueille d'autres événements comme des concerts. Celui du groupe sud-coréen TVXQ en 2013 rassembla sur deux jours quelque 144 000 spectateurs. Le stade accueille également des cours de sport et même des mariages !

Le stade international de Yokohama a été renommé en 2005 Nissan Stadium

Le stade international de Yokohama a été renommé en 2005 Nissan Stadium

Changement de nom

Nommé à l'origine International Stadium Yokohama (Stade international Yokohama), le stade a été rebaptisé en 2005 Nissan Stadium. Le constructeur automobile nippon, qui a son siège social dans la ville depuis 2010, a en effet acheté le nom du stade à la ville de Yokohama, pour environ 150 millions de yen par an, soit un peu plus d'un million d'euros. Le contrat de cinq ans court jusqu'en 2021. Cette pratique appelée "naming" est devenue courante dans le monde du sport.


Place au rugby !

Temple du football, le stade Nissan de Yokohama sera bientôt au centre de la planète rugby. C'est l'un des douze stades sélectionnés pour accueillir la prochaine Coupe du Monde de rugby 2019 au Japon™. Il sera le stade de la finale de la compétition, le 2 novembre 2019. On connaîtra à l'automne 2017 la liste complète des matches qui seront joués sur la pelouse du stade de Yokohama. À suivre...


Découvrez les plans des stades de la Coupe du Monde de Rugby

Le stade Nissan de Yokohama

Le stade Nissan de Yokohama

Le football suscite beaucoup de ferveur au Japon. Ici, un tifo aux couleurs du drapeau japonais, au stade Nissan de Yokohama

Le football suscite beaucoup de ferveur au Japon. Ici, un tifo aux couleurs du drapeau japonais, au stade Nissan de Yokohama

Le stade Nissan vu de l'extérieur

Le stade Nissan vu de l'extérieur

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs