Kyoto   京都

Date de publication :
Le Pavillon d'or ou Kinkakuji, monument phare de Kyoto

Le Pavillon d'or ou Kinkakuji, monument phare de Kyoto

Fushimi Inari Taisha à Kyoto

Fushimi Inari Taisha à Kyoto

Une apprentie geisha (ou maïko)

Une apprentie geisha (ou maïko)

Torii géant du sanctuaire shintô Fushimi Inari à Kyoto

Torii géant du sanctuaire shintô Fushimi Inari à Kyoto

kyoto vue

Vue sur Kyoto depuis le Kiyomizu-dera

Sur les hauteurs du Kiyomizudera

Le Kiyomizudera et ses lumières de phare lors du kôyô, les couleurs d'automne à Kyoto

Que voir à Kyoto, l'ancestrale capitale culturelle du Japon

Kyoto, ancienne capitale impériale, est la ville la plus visitée au Japon après Tokyo. À la fois traditionnelle, spirituelle, gourmande et moderne, la ville n'en finit pas de fasciner ceux qui l'explorent. Visiter Kyoto est l’occasion de découvrir le berceau de l’âme japonaise sous toutes ses facettes. Une étape incontournable d'un séjour réussi au Japon...

Visiter Kyoto enivre aussi bien l’esthète, le gastronome que le voyageur en quête de spiritualité. Considérée comme la ville japonaise traditionnelle par excellence, elle attire des milliers de visiteurs tous les jours. Et pour cause, elle abrite de véritables joyaux de la culture japonaise, à l'image des temples Kinkaku-ji et Ginkaku-ji, le quartier ancien des geishas de Gion, le chemin de la Philosophie, le sanctuaire Fushimi Inari Taisha et ses torii, ou encore le Kiyomizu-dera. Découvrir Kyoto constitue une véritable expérience, dépaysante et fascinante.


L'histoire et la culture de Kyoto, l'ancienne capitale impériale incontournable du Japon

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, Kyoto ne répudie pas son prestigieux passé. Fondée en 794, elle devient le siège de la cour impériale au détriment de Nara, alors centre politique et religieux du pays. La raison ? Les obédiences religieuses pesaient trop lourd sur la cour impériale. Pendant plus de mille ans, Kyoto incarne le cœur du pays. Jusqu’en 1868, date à laquelle elle est déchue du titre de capitale au profit de Tokyo, anciennement Edo, elle ne cessera d’être le foyer spirituel et artistique du Japon. Aujourd'hui, son passé d'ancienne cité impériale rayonne encore.

Si Kyoto est aussi bien conservée, c'est que la ville fut épargnée par les bombardements américains durant la Seconde Guerre mondiale. Et pourtant, lorsque le président des États-Unis Harry Truman décide d’utiliser l’arme atomique contre le Japon, elle faisait partie des quatre villes désignées comme cibles. L’intervention de l’orientaliste français Serge Elisseeff auprès des conseillers du Pentagone évita l’irréparable. Son argument : un tel choix détruirait des trésors culturels inestimables et serait préjudiciable, le temps venu, à une réconciliation entre les deux pays. Il fut écouté.

La balade le long de la rivière Kamo à Kyoto peut se faire à pied ou en vélo.

La balade le long de la rivière Kamo à Kyoto peut se faire à pied ou en vélo.

Les cerisiers du chemin de la philosophie au printemps

Les cerisiers du chemin de la philosophie au printemps

Bambouseraie arashiyama

Les chemins de la bambouseraie

Gion

Le vieux quartier de Gion

Activités à Kyoto : à la découverte des richesses de Kyoto

Kyoto est ceinturée par des monts boisés de pins et de bambous, et est traversée par la rivière Kamo. Son plan est tracé en damier, sur le modèle de la capitale chinoise des Tang. 1,5 millions d'habitants y vivent de nos jours, sur un territoire relativement petit de 800 km2. La ville est en outre divisée en onze arrondissements (ku).

Les quartiers les plus traditionnels, au nord et à l'est, abritent d'innombrables temples et jardins, tandis que les alentours de la gare et le sud de la cité, plus modernes, abritent les quartiers d'affaire et de shopping. Ce que l'on pourrait appeler le centre-ville (un concept peu pertinent pourtant dans l'organisation des villes japonaises) se situe dans les quartiers de Gion et Kawaramachi. Kyoto est une des rares villes où les machiya, maisons en bois typiques, sont encore très présentes. La nature est également très présente dans la ville.

Ville d'histoire, Kyoto n'en reste pas moins très vivante, évoluant au fil des saisons et des festivals. Les insatiables peuvent faire des emplettes dans les boutiques de faïences, le long de la rue menant à Kiyomizu-dera, temple millénaire qui surplombe la ville. C'est également le lieu idéal pour acheter des spécialités culinaires locales telles les yatsu hashi, gâteaux faits de pâte de riz, sucrés et parfumés à la cannelle. Les rêveurs peuvent flâner au marché de Nishiki, longue ruelle couverte où les marchands exposent sur leur étal les ingrédients typiques de la cuisine de Kyoto. Dans le parc de Maruyama, non loin de Gion, la floraison des vénérables cerisiers est un événement reçu avec éclat au mois d’avril et "aller voir les fleurs" pour le hanami s’apparente à une célébration de la renaissance de la nature.

Les événements, fêtes et matsuri de Kyoto

Si au Japon les festivals sont courants, c'est Kyoto qui détient la palme du plus grand nombre de matsuri (fête traditionnelle) organisés. C'est tout particulièrement durant l'été que l'activité est à son pic. Le Gion matsuri est un événement marquant de la ville, notamment le 17 juillet, jour où se tient le défilé de chars dans le centre de la ville. La soirée est aussi l'occasion pour tous les Japonais de se vêtir de leur plus belle yukata. Autour du 20 juillet a aussi lieu le plus grand festival de Fushimi Inari, Motomiya. La veille de cette fête se tient le Yoimiya : tout le sanctuaire est alors illuminé de centaines de lanternes rouges.

Fushimi Inari

Les torii de Fushimi Inari durant le festival Motomiya

Gion matsuri

Défilé de chars lors du Gion Matsuri

Daimon-ji Gozan Okuribi

Le kanji de feu lors du Daimon-ji Gozan Okuribi, à Kyoto

En janvier, ne manquez pas le Hatsumode (la première visite de l'année des temples). En mai, c'est le festival Aoi Matsuri, qui fait la part belle aux processions, qui est le plus important. Le 16 août se tient enfin un événement impressionnant, le Daimonji : d'immenses kanji de feu sont alors allumés sur les collines de la ville.

Les fêtes et événements sont très nombreux à Kyoto : n'hésitez pas à vous renseigner sur cette page.

Higashiyama

Le quartier d'Higashiyama

Le Pavillon d'or, Kinkakuji

Le Pavillon d'or, Kinkakuji, se trouve dans le quartier de Kita à Kyoto.

kodaiji

Les jardins du Kodai-ji

Arashiyama

La rivière Katsura à Arashiyama

Que faire à Kyoto ? 

Kyoto abrite un certain nombre de lieux et monuments incontournables, que tout bon visiteur se doit de découvrir. Voici nos immanquables :

La ville regorge de bien d'autres merveilles à découvrir si le temps le permet. Avec plus de 1000 temples bouddhistes et 250 sanctuaires shinto, les monuments ne manquent pas.

Enfin, pour vous déplacer facilement à Kyoto, favorisez le vélo, et investissez dans une carte prépayée PASMO pour faciliter vos déplacements en train et bus.