La cérémonie de Hassaku du 1er août   8月1日の八朔祭り

Date de publication :
Les geisha rendent visite en petit groupe aux commerçants du quartier de Gion

Les geisha rendent visite en petit groupe aux commerçants du quartier de Gion

Les beautés du Hanamachi sont de sortie !

Le 1er août, la ville de Kyoto célèbre Hassaku, une cérémonie multi-centenaire qui met à l'honneur les maiko du quartier de Gion. À cette occasion, maiko et geisha font le tour du Hanamachi pour remercier tous les commerçants qui les ont accueillies au cours de l'année. Un festival sous le signe de la gratitude qui anime en réalité plus d'un quartier de l'ancienne capitale !

Origine du festival

Créée il y a plus de 130 ans à Kyoto, Hassaku fait littéralement référence au "1er jour du 8e mois" de l'ancien calendrier japonais. Une date qui n'a pas été choisie par hasard, puisqu'elle correspond à la période où la nouvelle lune apparaît dans le ciel de la ville.

La nouvelle lune est synonyme de renouveau

La nouvelle lune est synonyme de renouveau. Elle serait le point de départ des festivités de Hassaku.

Les célébrations de Hassaku voient le jour dans un contexte difficile. Ravagée par la peste et les typhons, la ville de Kyoto est au plus mal et ses habitants peinent à garder foi en l'avenir.

Avec ses chants et ses offrandes, les festivités marquent l'occasion de protéger spirituellement la cité. Un événement qui cristallise ainsi les espoirs de tout un peuple qui espère un avenir meilleur avec la venue de la nouvelle lune.


Voir aussi : Miyako Odori

Aujourd'hui, le festival perdure. Et comme pour remercier la lune des bienfaits qu'elle apporta sur la ville, des centaines de festivaliers célèbrent chaque année Hassaku pour exprimer toute la reconnaissance qu'ils portent à leurs protecteurs dans les cieux comme sur la Terre.

Une fête sous le signe de la gratitude

À l'occasion de Hassaku, les maiko font le tour du quartier de Gion.

Du petit pont Tasumi au cœur du Hanamachi, des dizaines de geisha se présentent devant les restaurants et les petits commerces du quartier pour remercier les personnes qui les ont aidées au cours de l'année. 

Des professeurs aux propriétaires de maisons de thé, en passant par les maîtres kimono, tous reçoivent de chaleureux messages de reconnaissance de la part des artistes.


Pour en savoir plus : Qu'est-ce qu'être Geisha ?

Les festivaliers saisissent l'occasion de prendre en photo les maiko

Les festivaliers saisissent l'occasion de prendre en photo les maiko

Un moment important pour l'ensemble de la communauté, qui représente également une bonne occasion pour les festivaliers d'admirer de près les beautés insaisissables du plus célèbre des Hanamachi du Japon  !


À lire : Gion et Higashiyama

Le festival attire de nombreux curieux

Le festival attire de nombreux curieux

L'ensemble de la ville est en fête du 1er août à la mi-septembre

L'ensemble de la ville est en fête du 1er août à la mi-septembre

Des festivités sur plusieurs semaines

Les maiko ne sont pas les seules à parader dans les rues de Kyoto pour les festivités de Hassaku ! Période de fête pour l'ensemble de la ville, le festival s'étend en réalité du 1er août à la mi-septembre. Et de nombreux défilés animent les autres quartiers de l'ancienne capitale.

Des déambulations du mikoshi (autel portatif) porté exclusivement par les femmes de Kyoto, à la danse du lion exécutée pendant plus d'une heure pour porter chance à la ville entière, Hassaku est donc l'événement à ne pas manquer si vous êtes de passage à Kyoto pendant la saison estivale.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs