La cascade Uriwari

Date de publication :

L'entrée de la cascade d'Uriwarino

Le petit chemin qui permet de randonner sur les hauteurs de la cascade.

Une des sources les plus pures du Japon

Au sud de la préfecture de Fukui se niche au milieu de la forêt petite cascade surmontée d’un torii. Une halte parfaite pour savourer un peu de fraîcheur ou tout simplement se reconnecter à la nature.

La cascade d'Uriwarino et son torii.

Au sud de la préfecture de Fukui, non loin de la ville côtière d’Obama, sur la mer du Japon, se trouve la cascade Uriwari. Et, pour être honnête, lorsque l’on suit les panneaux qui nous mènent jusqu’à ces chutes d’eau, on ne s’attend pas le moins du monde à tomber sur une petite bulle de nature comme hors du temps.

Alors bien sûr, pour y arriver se succèdent les pinèdes et les petites routes rectilignes entre les champs, une fois que l’on laisse derrière-soi la ville de Wakasa. Donnant déjà au promeneur une petite idée de l’atmosphère. Mais, lorsque l’on arrive à quelques mètres de la cascade, les abords ne sont pas des plus naturels : une boutique de souvenirs et un petit restaurant. Rien de très original donc.

À découvrir à Fukui :

Odeur des pins et clapotis de l'eau

Pourtant, il suffit juste de suivre la signalétique et de s’enfoncer un peu dans la forêt pour que la magie commence à opérer. La douce odeur des pins commence à envahir les narines, et la fraîcheur tombe peu à peu sur les épaules. En quelques mètres, ce petit sentier recouvert d’écorces plonge le promeneur dans une toute autre ambiance.

Très vite, on commence à entendre le bruit de l’eau, avant de voir se dessiner, peu à peu, les contours de cette merveilleuse cascade. Ce n’est pas ici que les amoureux des hautes chutes d’eau trouveront leur bonheur. La cascade Uriwari dévale les pentes en une multitude de petites veines d’eau, sous la protection d’un torii de bois et des pins, rectilignes, qui semblent toucher le ciel.

Voir aussi : Les 7 cascades de Kawazu

Une des cent sources les plus pures

La cascade Uriwari a de quoi séduire par l’atmosphère qui s’en dégage mais ce n’est pas tout. Elle a été désignée comme une des 100 sources les plus pures du Japon. Mais elle est aussi une des plus froides, hiver comme été. La légende veut même qu’un Uri (sorte de melon japonais) ait explosé sous le froid de son eau.

Vous l’aurez compris, impossible de se baigner dans cette étendue d’eau sauvage. Mais la balade vaut en elle-même le détour. N’hésitez pas à traverser le petit pont qui surplombe le bas de la cascade. Il vous permettra de prendre un peu de hauteur. Un petit chemin de randonnée continue même à travers la forêt pour les plus courageux.

Si la voiture est le moyen de transport à privilégier pour visiter la préfecture de Fukui, ce qui vous permettra d’alterner les balades en bord de mer et les excursions dans les terres, il est tout à fait possible de venir visiter la cascade d’Uriwari en transports en commun.

Louez une voiture pour explorer les régions reculées du Japon.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs