Tenryuji   天龍寺

Date de publication :
Tenryuji

Jardin traditionnel du Tenryuji.

Vue sur l'étang du Tenryuji.

Vue sur l'étang du Tenryuji.

Bambou et paysages artificiels

Venez découvrir Arashiyama, ses promenades, le Tenryuji et sa mer de bambous ainsi que le village où les habitants cultivent encore un mode de vie à la slow life.

Prenez un bus depuis la gare de Kyoto, une petite heure environ, gentiment ballotté sur les routes. Un lac dans lequel se jette une montagne abrupte, un joli petit chemin serpentant paisiblement à ses côtés, quelques échoppes où vous pourrez déguster de la peau de tofu (yuba), une spécialité locale du quartier d’Arashiyama. Le Tenryuji est un temple bouddhique zen de l’école Rinzai, fondé à l’ouest de la capitale, en 1339-1342, par le religieux MUSÔ Soseki (1275-1351). Il constitue le premier des cinq gozan (cinq grands temples) de Kyoto et abrite un jardin merveilleux qui à chaque saison exhale une beauté contenue, raffinée. Un tracé de pierres longe un jardin de mousses, telles des estampes végétales, où se mêle avec parcimonie toute une gamme de verts et de bruns orangés.

Le jardin du temple a été dessiné par MUSÔ lui-même, grand architecte jardinier et concepteur du Saihoji, pour qu’en chacun de ses points, la vue du jardin soit parfaitement accordée avec les éléments naturels alentours tels les montagnes qui au loin s’échappent de la brume. Franchissez la porte à l’extrémité du parc du temple, vous arrivez dans la bambouseraie : un passage fourmillant à travers une forêt immense de bambous mène tranquillement vers le village où vous pouvez continuer votre promenade. Sentez la fraîcheur qui règne au milieu des troncs élancés, admirez la lumière cristalline d’un vert anisé : un régal pour les sens !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs