Où faire de la plongée au Japon ?   スキューバーダイビングスポット

Date de publication :
La plongée au Japon

La plongée au Japon

La plongée au Japon

La plongée au Japon

S'immerger dans le bleu

Le Japon est un pays constitué d’une multitude d’îles, ce qui est fait assurément un paradis pour des plongées au milieu de poissons multicolores et des paysages sous-marins magnifiques.

Okinawa, la plongée en toute saison

  • L’île de Miyako à 45 minutes en avion depuis Naha (la capitale d’Okinawa). Vous ferez une plongée dans l’un des plus grands récifs coralliens du monde, dans les grottes appelées "Le Palais du Roi des diables".
  • L’île d’Ishigaki à 55 minutes en avion depuis Naha, ou par vol direct depuis Tokyo. Vous pourrez rencontrer la raie Manta et des tortues marines.

Tortue sous-marine

Tortue sous-marine

  • L’île de Kouri est une toute petite île à 1h30 en voiture depuis Naha : un site pour plongeur confirmé, où vous pouvez visiter l’épave du navire de guerre américain USS Emmons, coulé ici à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.
  • Les îles de Kerama à 40 kilomètres de Naha: un chapelet constitué d’une vingtaine d’îles aux eaux très transparentes, où les tortues viennent pondre leurs oeufs sur les plages.

À lire : Faire de la plongée à Okinawa

À travers le Japon

  • Les îles d’Ogasawara (préfecture de Tokyo, qui s’étend loin au large dans l’Océan Pacifique) : depuis le port de Takeshiba, il vous faudra faire 24h de bateau pour les atteindre à 1 000 kilomètres de là, mais le voyage vaut le coup pour nager auprès des baleines à bosse au printemps, des grands cachalots en été, des dauphins et requins-marteaux de mai à septembre.


Plongeurs à Ogasawara

Plongeurs à Ogasawara

  • L’île de Shikine-jima (préfecture de Tokyo) à 3h en bateau depuis le port de Takeshiba : il y a une source chaude dans la mer, les tortues viennent s’y réchauffer.
  • Osezaki (préfecture de Shizuoka) : le cap Ose forme la baie de Suruga, avec la vue sur le mont Fuji, pour des plongées dans une mer douce, en accès direct depuis la plage.
  • L’île de Jôgashima (préfecture de Kagawa) à 1h30 de Tokyo : vous serez à l’extrémité sud de la péninsule de Miura, site aux paysages dynamiques.
  • Kashiwa-Jima (préfecture de Kochi, sur l'île de Shikoku) à 40 minutes de Sukumo : la mer y est de couleur turquoise, à 15 minutes d’un accès rapide en bateau, vous plongez auprès d’un millier d’espèces sous-marines.
  • Ômi-Jima (préfecture de Yamaguchi), un endroit appelé les Alpes de la mer : sur la côte Nihon Kai (Mer du Japon), les débutants peuvent ici s’initier à la plongée en partant de la plage et visiter des grottes sous-marines.
  • Kushimoto (préfecture de Wakayama) : le site est le plus proche d’Osaka et plutôt facile d'accès, même en hiver la température de l’eau ne descend pas en dessous de 15°C. Vous pouvez admirer du corail et les migrations de poissons.

Voir aussi : Le Japon côté plages

Plongée depuis la plage à Yorontou

Plongée depuis la plage à Yorontou

  • Yorontou (département de Kagoshima, Kyûshû) : l’île de Yoron est située à 563 kilomètres de Kagoshima, finalement assez proche d’Okinawa. C’est là que sont célébrés des mariages subaquatiques. Comme un hommage à la ville jumelle de Mykonos en Grèce, un petit temple sous l’eau a été construit en 2003, reprenant un peu l’architecture du Parthénon.

Sachez que pour faire de la plongée libre au Japon sans accompagnateur, il est nécessaire d’avoir le certificat international PADI (Professional Association of Driving Instructors).

Pour les amoureux des poissons et animaux marins :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs